VIDÉO. Avant Roland, Roger Federer inaugure un court de tennis à La Courneuve devant des enfants

VIDÉO. Avant Roland, Roger Federer inaugure un court de tennis à La Courneuve devant des enfants
VIDÉO. Avant Roland, Roger Federer inaugure un court de tennis à La Courneuve devant des enfants

Alors que les qualifications de Roland-Garros battent leur plein à quelques jours de l’événement, Roger Federer était en région parisienne mercredi 22 mai, mais pas sur la terre battue parisienne. L’homme aux 20 titres du Grand Chelem était en effet présent à La Courneuve (Seine-Saint-Denis) pour inaugurer un court de tennis aux côtés d’une trentaine d’enfants.

Il n’ira pas à Roland-Garros

Ce nouveau terrain de tennis est à l’initiative de son sponsor Uniqlo et en partenariat avec l’association « Fête du Mur », créée par Yannick Noah et qui vise à lutter contre l’exclusion des jeunes des quartiers prioritaires par le sport. Ici, l’opération a eu lieu au gymnase Boughera El-Ouafi et à l’école Louise-Michel pour un terrain de différentes couleurs bleu, jaune ou rouge.

Pendant quatre heures, la légende du tennis a pu échanger quelques balles de tennis avec les enfants tout en leur prodiguant quelques conseils avant un moment de questions/réponses devant un public ravi face à l’ancien joueur de 42 ans. Le tribunal, financé par Uniqlo, sera dans un premier temps réservé aux écoles et associations.

A LIRE AUSSI. Tirage au sort de Roland-Garros : sur quelle chaîne et à quelle heure peut-on regarder l’événement en direct ?

« Honnêtement, je ne pensais pas venir à La Courneuve jusqu’à il y a quelques mois ou années. Je me voyais plutôt sur les Champs-Élysées ou à Versailles. », a-t-il ri devant les médias présents sur place. Le Suisse n’envisage pas non plus de perdre une tête à Roland-Garros cette année en attendant « une bonne raison » y mettre les pieds. Même en cas de dernier match de Rafael Nadal ?

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV pourquoi Mamadou Sakho va signer en Géorgie
NEXT Didier Deschamps répond à Christophe Dugarry sur la finale de la Coupe du monde