Rassemblement à Westmount | Des manifestants interrompent l’opération séduction de Pierre Poilievre

Une foule de partisans s’est rassemblée pour accueillir Pierre Poilievre lors d’un rassemblement à Westmount mercredi soir, mais des manifestants étaient également présents.

Le gymnase de l’Association hébraïque des jeunes hommes et jeunes femmes (YM-YWHA) de Montréal était plein à craquer lors de la visite du chef du Parti conservateur du Canada, qui a lancé mercredi sa tournée de séduction à travers le Québec, où il espère séduire électeurs.

Toutefois, des manifestants ont interrompu à trois reprises le discours du chef du Parti conservateur en déchirant les affiches promotionnelles du parti et en scandant des slogans. Sous les huées de la foule, les manifestants ont été expulsés de la salle par les agents de sécurité. Pierre Poilievre a poursuivi son discours après les interventions, laissant tomber quelques plaisanteries. «Les partisans de Trudeau interrompent quiconque n’est pas d’accord avec eux», a-t-il déclaré alors qu’un manifestant était escorté hors de la salle.

PHOTO CHRISTINNE MUSCHI, LA PRESSE CANADIENNE

Les manifestants ont interrompu à trois reprises le discours du chef du Parti conservateur.

Le chef conservateur a réitéré ses promesses électorales d’abolir la taxe sur le carbone, de réduire les taux d’imposition et de lutter contre la criminalité partout au pays. Il a également profité de son discours pour s’en prendre au campement pro-palestinien de l’Université McGill, qu’il a qualifié de « camp haineux inspiré du Hamas ».

Pierre Poilievre a au passage fustigé la mairesse de Montréal, Valérie Plante, qu’il a pointée du doigt pour la crise du logement qui frappe la métropole. « Elle est plus incompétente que Justin Trudeau », a-t-il déclaré. Le chef du Parti conservateur du Canada a promis à son auditoire qu’il ferait de la construction de logements une priorité s’il accédait au pouvoir. « Cela me fait chaud au cœur de penser à la belle famille qui arrivera dans un camion U-Haul pour déménager dans leur nouvelle maison… Dans les anciens bureaux de CBC », a-t-il ajouté, provoquant un tonnerre d’applaudissements.

Opération séduction

Le chef du Parti conservateur du Canada a profité de cette visite à Montréal pour présenter son candidat dans la circonscription de Mont-Royal, l’avocat Neil Oberman, qui a notamment mené la demande d’injonction de deux étudiants de l’Université McGill contre le campement pro-palestinien. qui occupe le campus du centre-ville.

PHOTO CHRISTINNE MUSCHI, LA PRESSE CANADIENNE

Pierre Poilievre lors du rassemblement partisan de mercredi soir

Il affrontera le député libéral Anthony Housefather dans cette circonscription à forte population juive. Un défi de taille, étant donné que les électeurs de Mont-Royal votent libéraux depuis 1940. Aux élections de 2021, Anthony Housefather a obtenu 57 % des voix, et 56 % en 2019.

Pierre Poilievre a ainsi donné le coup d’envoi de sa tournée au Québec, qui débute à Montréal. Accompagné de sa famille, il fera ensuite escale à Victoriaville, Trois-Rivières, Rivière-du-Loup, Saguenay, et enfin à Québec. Le Parti conservateur entend ainsi courtiser l’électorat des circonscriptions où il mènera une lutte serrée contre le Bloc québécois lors des élections de 2025.

Le chef conservateur poursuit sa progression dans les intentions de vote des Québécois, même s’il continue de faire peur à certains électeurs de la Belle Province. C’est ce que démontrent les résultats d’un sondage Québécor-Léger, qui révélait début juin que Pierre Poilievre obtenait 26 % des intentions de vote au Québec, un score qui le place à égalité avec son adversaire libéral Justin Trudeau. Toutefois, c’est toujours le Bloc Québécois qui domine dans la province, avec 31 % des intentions de vote.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Rulani Mokwena, sous le trench-coat, une stratège – .
NEXT Benoît-Olivier Groulx à Laval : le scénario parfait