Cayouche, le vieux hippie acadien, est décédé à l’âge de 75 ans

Cayouche, le vieux hippie acadien, est décédé à l’âge de 75 ans
Cayouche, le vieux hippie acadien, est décédé à l’âge de 75 ans

L’Acadie perd l’un de ses artistes les plus rassembleurs sur la scène country. Véritable légende, Cayouche est décédé mercredi à l’âge de 75 ans. Chanteur du « p’tit monde », le phénomène de la scène musicale acadienne était reconnu pour ses spectacles festifs touchant plusieurs générations.

Atteint d’un cancer, le célèbre chanteur a demandé l’aide médicale à mourir. Actif dans le monde du divertissement depuis la sortie de son album Le Vieux Hippy en 1994, Cayouche a produit cinq albums et donné des centaines de spectacles en Acadie, partout au pays, aux États-Unis et en Europe. Dès le début, on fredonnait ses chansons aux accents occidentaux dans lesquelles il raconte ses aventures et les petites choses de la vie, souvent avec une touche d’humour.

Coloré, le cowboy acadien de Maisonnette a fait chanter et danser des générations. Des spectateurs de tous âges ont chanté avec lui la Reine du Bingo, L’alcool au volant, La Chaîne de mon tracteur et Les Enfants aux bottes, qui comptaient parmi les classiques de son répertoire.

L’auteur-compositeur-interprète fait partie des rares artistes de l’histoire de la musique populaire en Acadie à avoir vendu plus de 125 000 albums.

Après plus de 30 ans de carrière, il dépose définitivement sa guitare.

Globe-trotter

Né à Moncton en 1949, Réginald Charles Gagnon, mieux connu sous le nom de Cayouche, a déménagé avec sa mère dans la banlieue de Boston, au Massachusetts, à l’âge de 13 ans. Après avoir effectué son service militaire dans le Corps des Marines des États-Unis de 1967 à 1970, il retourne vivre dans le Massachusetts et revient au Canada en 1979. Véritable globe-trotter, il parcourt les routes du pays avec son sac à dos. dos et sa guitare avant de s’ancrer à Maisonnette. Il a acquis sa première guitare à l’âge de 15 ans. Il a été influencé par les grands noms de la country américaine. Le très sympathique troubadour de la chanson, connu pour son franc-parler et son humour, était passionné de scène et de motos.

« Quand vous montez sur scène, c’est comme faire du vélo. Ça ne se perd pas», déclarait le chanteur en entrevue à Acadie Nouvelle en 2022.

Le chanteur a partagé la scène avec plusieurs grands noms de la scène musicale acadienne et s’est produit lors d’événements d’envergure tels que le Congrès mondial acadien et des festivals. Même s’il a un peu ralenti ses tournées au cours des dernières années, il continue de donner des spectacles principalement dans la région des Maritimes, particulièrement durant la saison estivale. En 2023, il était, entre autres, au méga spectacle à Tracadie entourant les célébrations de la Fête nationale de l’Acadie, avec les Gars du Nord et la Bottine Souriante.

Maurice André Aubin a réalisé un documentaire sur l’artiste en 2009. Le road movie Cayouche, le temps d’une bière (Mozus Productions) propose un voyage dans l’univers de cet artiste sans artifice, fidèle à ses admirateurs. Un film drôle et émouvant. En 2019, le chanteur sort une compilation regroupant 21 chansons marquantes de sa carrière. Il confie ensuite en entrevue que la pièce Portrait de mon père était sa chanson préférée de cette sélection.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV S’endettant pour accomplir le rituel de l’Aïd, Laarbi Moudden clôt le débat
NEXT Corentin Moutet fait le show et se qualifie pour les huitièmes de finale