Le SMQAI est rattaché à Menton depuis 1967 – .

Entre la science quantique, qui se situe dans un espace-temps de quatrième dimension, et la commune de Menton, suspendue dans le temps, les molécules sont au diapason depuis 1967. Cet accord parfait revient au duc Louis de Broglie (1892-1987). ) – Prix Nobel de Physique 1929 – qui aimait venir passer ses vacances dans la ville des citrons. Le Duc, secrétaire permanent de l’Académie des Sciences, ayant inspiré cinq chercheurs pour fonder l’Académie Internationale des Sciences Moléculaires Quantiques sur le sol mentonnais. Plus précisément au sein de la villa Maria Serena, il y a près de six décennies.

L’Académie et Menton

Depuis sa création, les liens entre l’Académie Internationale des Sciences Moléculaires Quantiques (IAQMS) et Menton ne se sont pas relâchés puisque la Ville soutient l’académie en l’accueillant tous les deux ans à la Villa Maria Serena le temps d’un week-end. de travail. Séminaire au cours duquel les chercheurs élisent de nouveaux membres et distinguent de jeunes scientifiques prometteurs de moins de quarante ans.

Cette année, les membres ont été accueillis par Nicolas Amoretti, délégué adjoint à la Santé et représentant le maire, Yves Juhel, lors du dernier week-end de juin. L’intelligence artificielle était naturellement au cœur des discussions. spécialement pour la prédiction des réactions chimiques », a souligné le professeur Nicolas Amoretti, radiologue interventionnel et chercheur en biomatériaux.

Par ailleurs, l’IAQMS organise tous les trois ans un congrès international dont le lieu alterne selon les continents (congrès initié sur le sol mentonnais en 1973).

Pilier de la science contemporaine

En fondant l’IAQMS, Raymond Daudel, Per-Olov Löwdin, Robert G. Parr, John A Pople (prix Nobel de chimie 1998) et Bernard Pullman clament puis démontrent au monde entier l’importance de la mécanique quantique (apparue au début du XXème siècle) pour la compréhension de l’infiniment petit. Ces pionniers dans leur domaine étaient des visionnaires puisqu’aujourd’hui, celui qui décrit la manière dont se comportent les objets microscopiques – c’est-à-dire les molécules, les atomes et les particules – est l’un des piliers de la science contemporaine.

L’académie au 21e siècle

L’IAQMS regroupe aujourd’hui 131 membres (dont 16 femmes) issus de 25 pays. Présidé par Gustavo Scuseria, professeur de science des matériaux et de nano-ingénierie à la Rice University – Houston (Texas), son objectif est d’approfondir la compréhension de l’état de la matière au bénéfice des chimistes, physiciens et biochimistes. Grâce à elle, la ville de Menton est connue dans le monde entier et ses membres restent toujours aussi captivés par sa beauté, son authenticité et l’esprit de la Côte d’Azur.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Manotick, en Ontario, offre des vues panoramiques le long de la rivière Rideau.
NEXT Plus de 18’800 éclairs ont fendu le ciel suisse.