Nicolas Sansu espère stopper Bastien Duenas et le RN dans la deuxième circonscription du Cher – .

Nicolas Sansu espère stopper Bastien Duenas et le RN dans la deuxième circonscription du Cher – .
Nicolas Sansu espère stopper Bastien Duenas et le RN dans la deuxième circonscription du Cher – .

Avec 40,56% des voix, le candidat RN Bastian Duenas devance largement le député sortant (PCF-Nouveau Front populaire) Nicolas Sansu (29,68%), et le candidat Horizons Gabriel Behaghel (20,83%). Le RN pulvérise son score de 2022 (22,99%).

Il est 20 heures ce dimanche soir lorsque les militants du PCF se sont réunis au siège de leur section, non loin de la mairie de Vierzon, pour lire les premiers résultats à la télévision. Il y règne un grand silence. Les visages sont tristes, à l’image de Corinne Ollivier, la maire (PCF) : « On ne peut qu’être déçu du résultat, lance-t-elle. On ne va pas baisser les bras ! On va tout faire pour que Nicolas Sansu soit élu député. »

Au niveau de la circonscription, le député sortant n’est guère surpris par le raz-de-marée du Rassemblement national : « Il y a une poussée extrêmement forte de l’extrême droite. L’objectif est de bloquer le rassemblement national. Je n’ai jamais eu tort de battre l’extrême droite. J’ai quand même un grand-père qui a été tué par la milice. »

Devant les caméras de France 3, Nicolas Sansu brandit le danger du RN : « On va être isolés dans le monde ! Il faut tout faire pour que les gens se ressaisissent. » Aux militants du PCF, il a annoncé un grand rassemblement jeudi. « Il faut se battre ! On ne laisse jamais l’extrême droite gagner ! »

« Front républicain »

Maigre consolation, il s’impose à Bourges. « A Bourges, je suis très en avance », se réjouit-il. « Ce sont des quartiers populaires. »

Thibault Lhonor (LFI) a analysé les résultats affichés devant la mairie hier soir. Il note la progression par rapport à 2022 : « Dans la deuxième circonscription, Nicolas Sansu a obtenu au premier tour 2 000 voix de plus qu’en 2022. La dynamique du Nouveau Front Populaire (NFP) a permis de ramener les gens aux urnes avec participation. nettement plus important en faveur, en partie, du PFN. » L’élu insoumis poursuit : « on assiste à un retour du bipartisme : une extrême droite d’un côté, et une gauche un peu plus radicale de l’autre. »

Qui est arrivé en tête dans votre commune au premier tour des élections législatives ?

Enfin, selon Thibault Lhonneur, « en cas de course à trois, lorsque le RN arrive en tête, ceux arrivés troisièmes doivent se retirer. Il faut qu’il y ait un front républicain contre le RN.»

Le souhait de l’édile insoumis a été exaucé. Ce dimanche soir, Gabriel Behaghel a annoncé, tout en se félicitant de son résultat, qu’il « se retirerait pour le second tour ». J’appelle Hugo Lefelle, qui est dans la même situation dans la première circonscription, à faire de même.»

Bastian Duenas ne craint pas le retrait de Gabriel Behaghel : « Les électeurs en ont marre du front républicain, on a vu en 2022 que cela avait permis à Emmanuel Macron d’être réélu, Nicolas Sansu aussi, et aujourd’hui les gens n’en peuvent plus de l’un ou de l’autre. Donc ce front aujourd’hui, c’est une grosse fumée. » Mais il en profite surtout pour égratigner le président de la République et le député sortant : « On pouvait espérer obtenir 40 % des voix. C’est ce qui ressortait du terrain : un ras-le-bol général de la politique d’Emmanuel Macron et du député sortant qui ne représentait pas les électeurs comme ils l’auraient souhaité. »

Benoît Morin

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Comment le gouvernement a raté le bateau – .
NEXT Nemanja Nenadic passe du Limoges CSP à l’Élan Chalon – .