les mystères qui entourent la mort de « Manu », veilleur de nuit dans un hôtel social à Paris

les mystères qui entourent la mort de « Manu », veilleur de nuit dans un hôtel social à Paris
les mystères qui entourent la mort de « Manu », veilleur de nuit dans un hôtel social à Paris

RAPPORTAGE – Emmanuel B., handicapé à 90 %, a été ligoté et battu dans le quartier de la Bastille. Les malfaiteurs ont tenté de voler un coffre-fort contenant les reçus de l’hôtel. Le directeur de l’établissement affirme avoir reçu des menaces.

« Ils ont dû apprécier le football (le match de l’Euro entre la France et les Pays-Bas, NDLR) et la fête de la musique. Ça m’a choqué, je suis dégoûté »peste Jean-Michel, gérant du « Nouvelle-France » depuis 1989. Quelques heures plus tôt, le veilleur de nuit de cet hôtel social situé rue Keller, à deux pas de la place de la Bastille, avait été retrouvé mort dans sa loge.

Emmanuel B. était attaché sur son lit et son corps présentait de nombreuses traces de coups. Cet ancien pompier d’une soixantaine d’années travaillait dans l’établissement depuis 25 ans. « C’était mon homme de confiance, il était handicapé à 90 %. Il souffrait du syndrome de Diogène (accumuler et empiler de manière maladive et compulsive toutes sortes d’objets et de détritus chez eux, NDLR) mais c’était un gars fiable”, poursuit Jean-Michel. Le téléphone du manager sonne. « Manu a été assassiné, ils nous ont pris le coffre-fort »dit-il à son interlocuteur.

Un coffre-fort ciblé

Vendredi vers 23h30, alors que les terrasses et les rues sont encore bondées…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous en reste 74% à découvrir.

Vente flash

1€ par mois pendant 3 mois. Sans engagement.

Déjà inscrit? Se connecter

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Manifestation des professionnels de santé bloquée avec des canons à eau – .
NEXT Ligue 2. Devenu arbitre, Loris Néry réclame une grosse somme au GF38 – .