115 millions de dollars pour financer des hébergements d’urgence et de transition à Montréal

115 millions de dollars pour financer des hébergements d’urgence et de transition à Montréal
115 millions de dollars pour financer des hébergements d’urgence et de transition à Montréal

Un investissement combiné du gouvernement fédéral et du gouvernement du Québec de 57,5 ​​millions de dollars par année pendant deux ans soutiendra 51 projets de logements d’urgence et de transition destinés aux personnes en situation d’itinérance à Montréal.

Les deux gouvernements estiment que cette aide permettra d’ajouter 521 nouvelles places d’hébergement dans la région de Montréal, alors que la métropole peine à venir en aide aux 4 690 personnes en situation d’itinérance.

Par ailleurs, selon le CIUSSS du Centre-Sud de l’Île de Montréal, il existe actuellement à Montréal 7 000 places réparties dans 1 490 sites d’hébergement, la moitié affectée à l’hébergement d’urgence et l’autre moitié à l’hébergement de transition.

Ce soutien tombe à point nommé, puisqu’un rapport publié par le ministère de la Santé et des Services sociaux en septembre 2023 révélait que le nombre de personnes en situation d’itinérance au Québec avait presque doublé de 2018 à 2022, passant de 5 789 à 10 000.

Le recensement des personnes en situation d’itinérance au Québec a été réalisé dans la nuit du 11 octobre 2022 dans 13 régions de la province. L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) avait donc émis un avertissement concernant la collecte de données qui s’était déroulée sur une seule nuit. Le nombre total de personnes vivant un épisode d’itinérance au cours d’une année serait donc supérieur à 10 000.

Chacun doit pouvoir compter sur un logement stable et sécurisé. C’est un besoin fondamental de la vie.

Une citation de Karine Boivin Roy, députée d’Anjou–Louis-Riel et adjointe gouvernementale au ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

Un financement à trois volets

Le ministre responsable des Services sociaux, Lionel Carmant, affirme que « ce nouvel investissement démontre les réels efforts déployés par le gouvernement du Québec pour mieux accompagner les personnes en situation d’itinérance ».

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le montant total sera divisé en trois parties favoriser la réinsertion complète des personnes en situation d’itinéranceprécise le ministre responsable des Services sociaux, Lionel Carmant.

Répartition du financement

  1. Renouvellement et bonification de 19 projets d’hébergement d’urgence et de transition et de 12 autres projets de mesures complémentaires (39,5 millions de dollars);
  2. Financement accru pour 20 organismes d’hébergement d’urgence et de transition. Ce volet permettra de consolider et de développer des lits pour des clientèles telles que les jeunes, les hommes, les femmes et les Autochtones (4,6 M$);
  3. Développement de 8 nouveaux projets d’hébergement d’urgence et de transition, incluant la transition du projet Hôtel-Dieu vers des sites permanents (13,4 M$).

M. Carmant estime cependant quenous devons faire plus contre l’augmentation du nombre de sans-abrisme, notamment en raison de la crise des opioïdes et du logement ainsi que de l’augmentation du coût de la vie.

Le ministre du Logement, de l’Infrastructure et des Collectivités, Sean Fraser, a déclaré qu’il fier contribuer au financement de nouveaux projets pour lutter contre l’augmentation du sans-abrisme.

Inauguration d’un tout nouveau projet

L’OBNL Mission Ancienne Brasserie se félicite de cette annonce, car elle bénéficiera de l’investissement des gouvernements pour implanter la résidence Bash Shetty, anciennement connue sous le nom de projet Au pied de la montagne.

24 logements communautaires pour hommes sans-abri seront construits sur l’avenue du Parc, dans l’arrondissement Le Plateau Mont-Royal.

Ouvrir en mode plein écran

Un investissement de 57,5 ​​millions de dollars appuiera des projets d’hébergement d’urgence à Montréal, dont la nouvelle résidence Bash Shetty à la Mission Old Brewery.

Photo : Radio-Canada / Carla Oliveira

: c’est le logement. Qu’il s’agisse de logements sociaux, communautaires, abordables ou du marché privé, nous devons à la fois augmenter et diversifier l’offre de logements dans la métropole. Là Mission Ancienne Brasserie est heureux de pouvoir compter sur le soutien financier de partenaires […] pour la création rapide de logements », « texte » : « La principale solution au phénomène de sans-abrisme simple : c’est le logement. Qu’il s’agisse de logements sociaux, communautaires, abordables ou du marché privé, nous devons à la fois augmenter et diversifier l’offre de logements dans la métropole. La Mission Old Brewery est heureuse de pouvoir compter sur le soutien financier de partenaires […] pour la création rapide de logements”}}”>La principale solution au phénomène de l’itinérance simple est le logement. Qu’il s’agisse de logements sociaux, communautaires, abordables ou du marché privé, nous devons à la fois augmenter et diversifier l’offre de logements dans la métropole. Là Mission Ancienne Brasserie est heureux de pouvoir compter sur le soutien financier de partenaires […] pour la création rapide de logementsmentionne le président-directeur général de Mission Ancienne Brasserie, James Hughes.

Ce projet incarne une lueur d’espoirselon Rachel Bendayan, secrétaire parlementaire de la vice-première ministre et ministre des Finances et députée d’Outremont, au nom de Sean Fraser, ministre du Logement, de l’Infrastructure et des Collectivités, ce qui permettra répondre aux besoins des Canadiens les plus vulnérables.

Cohabitation souhaitée

Les investissements du gouvernement permettront à plusieurs projets de voir le jour dans différents quartiers résidentiels, ce qui suscite un mécontentement dans certains endroits pour des raisons de sécurité et de propreté. James Hugues dit comprendre les craintes des habitants, mais juge inacceptable que les citoyens rejettent l’implantation de projets de logements dans leur quartier.

Des projets dans les communautés résidentielles environnantes qui disent « non, non, pas ici », ce n’est pas une réponse acceptable, à mon avis.

Une citation de James Hughes, président et chef de la direction de Mission Ancienne Brasserie.

Le responsable de l’itinérance, de l’urbanisme etOCPM Membre du comité exécutif de la Ville de Montréal, Robert Beaudry souhaite mettre l’accent sur la collaboration entre les citoyens et les organismes en amont de la construction de logements. Il tient à souligner que le logement n’est pas un privilègemais plutôt un droit essentiel et que les différentes parties doivent faire front commun contre le sans-abrisme.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Feu d’artifice du 14 juillet 2024 à Angoulême et ses environs – .
NEXT 5 expositions à découvrir à Rennes pendant l’été – .