La Réunification des deux Corées, la pièce de Joël Pommerat, notre critique

Depuis sa création en 2013 à l’Odéon Théâtre de l’Europe, La Réunification des deux Corées de Joël Pommerat est couronnée de succès. La voici de retour pour une recréation, sur la scène du Théâtre de la Porte Saint-Martin, du 24 avril au 14 juillet 2024.

C’est la reprise d’une pièce à ne pas manquer, depuis sa création en 2013 à l’Odéon Théâtre de l’Europe, La réunification des deux Corées de Joël Pommerat est de retour sur la scène du Théâtre de la Porte Saint-Martin. La pièce revient pour une « récréation », notamment en passant d’un dispositif bi-frontal (2 étages se faisant face) à un rapport frontal avec le public. Cette actualisation spatiale est au centre de la pièce et implique ainsi une nouvelle vie de l’œuvre, de son écriture, de la mise en scène, du jeu des acteurs et du travail sonore. L’occasion de (re)découvrir le travail très particulier de cet « auteur de spectacles ». La réunification des deux Corées est une création autour de l’amour, ou plus précisément autour de la complexité du lien amoureux, un spectacle poétique, à la fois drôle et douloureux, juste et précieux.

A travers une mosaïque de 20 moments d’amour, heureux ou malheureux, romantiques, familiaux ou amicaux, Joël Pommerat s’interroge sur ce sentiment, cet état. “L’amour n’existe pas, c’est un concept, des conneries !” comme le crie l’un des personnages. Pour La réunification des deux Corées, Joël Pommerat s’est inspiré de Scènes de la vie conjugalede Bergmanmais aussiArthur Schnitzler.

Particulièrement connu du grand public pour ses magnifiques reconstitutions de contes de notre enfance, Le petit Chaperon rouge (2004), Pinocchio (2008) et Cendrillon (2011), Joël Pommerat, créateur de spectacles hors du commun, nous sort de notre zone de confort. En seulement 1h50 de spectacle, il nous emmène si loin. Loin dans la réflexion, mais aussi dans l’émotion brute.

La Réunification des deux Corées de Joël Pommerat revient au Théâtre Nanterre-Amandiers

Parce que le point de vue de Joël Pommerat, toujours radical et poétique, reste provocateur dans le sens où il provoque un changement en nous. On sort d’un spectacle Pommerat différent de ce que nous étions à notre arrivée. C’est précisément ce que recherche le réalisateur, qui explique dans une interview vouloir « ouvrir des espaces de perceptions différentes du quotidien » et « nous faire voir autrement ce qui nous est familier ».

Êtes-vous prêt à remettre en question votre vision de l’amour, et à vivre un moment suspendu autour de la redécouverte de cette œuvre ? Rendez-vous au Théâtre de la Porte Saint-Martin, du 24 avril au 14 juillet 2024.

Notre avis :

Un texte magnifique, mis en valeur par des comédiens talentueux ! Joël PommeratDans La réunification des deux Corées, parle-nous d’amour sous toutes ses formes. Préparez-vous à être tantôt ému, tantôt perturbé par les dialogues, tantôt horrifié et tantôt bouleversé, car l’auteur nous confronte à des sentiments que nous ressentons au quotidien. Les dialogues sont sublimés, outre le talent des comédiens, par une mise en scène à la fois sobre et technique.

La réunification des deux Corées se déroule dans une scène, n’ayant aucun lien entre eux, et le spectateur est plongé dans le noir complet entre chacun. Un jeu de perspective intéressant est également à souligner, le public ayant parfois l’impression que les acteurs sont très loin sur scène. La sombre mise en scène de Joël Pommerat, est accompagné de fumée lors de certaines scènes, ajoutant un côté dramatique et parfois une musique forte. Une pièce pas forcément recommandée aux plus jeunes, qui risquent de ne pas aimer ou comprendre les différents messages véhiculés dans la pièce.

Cette pièce pourrait être comparée à une pièce sombre et désespérée et pourtant, on n’en sort pas attristé. Joël Pommerat affronte à juste titre les dures réalités de la vie, sans avoir peur de les exposer aux yeux des spectateurs. Les comédiens jouent avec une puissance rare et nous entraînent avec eux dans leurs joies, leurs angoisses, leurs peurs et leurs folies ! Dans La réunification des deux Corées, le dramaturge exprime toujours une dualité, en ne donnant raison à aucun des deux camps, on assiste à des disputes et on ne sait plus à qui se ranger. C’est impressionnant de voir à quel point on change d’avis au fil des différentes scènes, et comme on ne sait plus qui croire.

Un portrait touchant de l’être humain et une vision de l’amour complexe et tellement réel, livrés par Joël Pommerat.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné