Au procès Hinduja à Genève, des milliardaires trouvent un accord financier avec leurs anciens salariés – rts.ch – .

Au procès Hinduja à Genève, des milliardaires trouvent un accord financier avec leurs anciens salariés – rts.ch – .
Au procès Hinduja à Genève, des milliardaires trouvent un accord financier avec leurs anciens salariés – rts.ch – .

Les trois plaignants indiens ont retiré leur plainte pénale après avoir reçu une indemnisation. Mais le procès de la famille Hinduja se poursuit devant le Tribunal correctionnel de Genève, les poursuites pour traite des êtres humains étant d’office poursuivies.

C’est une offre de dernière minute. Jeudi après-midi, les avocats des trois anciens salariés de la famille Hinduja et ceux des quatre membres de la famille accusés de traite des êtres humains ont annoncé au tribunal correctionnel avoir trouvé un accord financier.

Le montant a été communiqué aux trois juges ainsi qu’au procureur de la République, mais il n’a pas été révélé publiquement.

Les trois anciens salariés ont donc retiré leur plainte pénale et leurs avocats sont donc hors jeu. Ils ne plaideront donc pas vendredi comme prévu.

Le procès n’est pas encore terminé. La traite des êtres humains étant un délit poursuivi d’office, le premier procureur Yves Bertossa rendra son réquisitoire lundi matin.

Si le montant de l’accord est confidentiel, on peut imaginer qu’il dépasse probablement et facilement le million de francs. À eux deux, les anciens salariés réclamaient plus de 4 millions de francs pour arriérés de salaires, heures supplémentaires, travail du dimanche, préjudice moral et frais de justice.

Remise de peine ?

Pour les trois plaignants, cet accord représente sans doute un immense soulagement. Après six ans de démarches, ils peuvent enfin tourner la page et aller de l’avant.

Quant aux accusés, ils n’ont désormais plus qu’un « adversaire », le procureur de la République, et non plus quatre. De plus, en réparant financièrement les conséquences des délits qui leur sont reprochés, ils peuvent compter sur une réduction de peine.

Dans ce cas, ils risquent la prison. Leurs avocats plaideront lundi et mardi, et le jugement sera rendu vendredi 21 juin.

Fabiano Citroni, service enquête de la RTS

#Suisse

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Djilalli Bekkar m’a beaucoup aidé quand j’étais jeune » – .
NEXT Greenwood presque à Marseille et Thuram à la Juve – .