« Le Sénégal entre dans le cercle restreint des pays producteurs et exportateurs de pétrole » (Petrosen) – .

« Le Sénégal entre dans le cercle restreint des pays producteurs et exportateurs de pétrole » (Petrosen) – .
« Le Sénégal entre dans le cercle restreint des pays producteurs et exportateurs de pétrole » (Petrosen) – .

Petrosen annonce la production du premier baril de pétrole du champ de Sangomar le 11 juin 2024. Selon la Société des Pétroles du Sénégal, avec la réalisation de ce cap, « le Sénégal entre dans le cercle restreint des pays producteurs et exportateurs de pétrole ».

“Le coût estimé de la phase 1 du projet de développement du champ de Sangomar se situe entre 4,9 et 5,2 milliards de dollars américains”, peut-on lire dans un communiqué.

Pour Petrosen, ce « projet de développement à l’échelle nationale a été mené à bien malgré les nombreux défis rencontrés depuis la Décision Finale d’Investissement (FID) signée en janvier 2020 ».

En effet, poursuit le communiqué, « la Joint Venture RSSD, composée de Woodside Energy et du Groupe PETROSEN, a su faire face aux différents défis techniques, financiers et géopolitiques en ayant adopté des stratégies efficaces et efficientes pour répondre aux conditions économiques mondiales » .

Par ailleurs, Petrosen informe que la production du champ de Sangomar sera assurée par un navire FPSO (installation flottante de production, de stockage et de déchargement), baptisé Léopold Sédar Senghor en hommage au premier président du Sénégal, qui est déjà ancré à une centaine de kilomètres de la côte de Dakar et à une profondeur de 780 mètres pendant toute la durée de l’exploitation du champ.

« Ce navire d’une capacité de stockage de 1.300.000 barils a une production journalière qui peut aller jusqu’à 100.000 barils de pétrole brut », précise le communiqué.

Pour rappel, la production sera assurée par un total de 24 puits de développement, qui se répartissent en 12 puits de production de pétrole, 2 puits d’injection de gaz et 10 puits d’injection d’eau.

« L’infrastructure sous-marine est conçue pour permettre la production à partir des puits actuels et faciliter les futures phases de développement du champ. »

Ainsi, le Groupe PETROSEN remercie l’Opérateur Woodside Energy, le Gouvernement du Sénégal, MODEC, Subsea7, ainsi que tous les partenaires internationaux et locaux.

“Leur collaboration et leur soutien indéfectible ont été essentiels à la réussite de ce projet historique qui générera des revenus importants pour le Sénégal et contribuera à son développement économique”, précise le communiqué.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Projection de 3 films marocains au programme – Aujourd’hui le Maroc
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin