700 personnes contrôlées depuis le début d’une nouvelle opération de mesure au carré

700 personnes contrôlées depuis le début d’une nouvelle opération de mesure au carré
700 personnes contrôlées depuis le début d’une nouvelle opération de mesure au carré

Quinze jours d’intervention et de contrôles en tout genre à Sarcelles, Garges-lès-Gonesse et Villiers-le-Bel : les services de police multiplient les opérations dans ce secteur du Val-d’Oise depuis le 13 mai, dans le cadre d’une première Opération « espace clair » XXL dans le département. Un changement d’échelle par rapport aux précédentes opérations menées dans le Val-d’Oise depuis septembre dernier, qui duraient quelques jours.

“L’opération durera deux semaines, de jour et de nuit, week-end compris, avec l’objectif d’obtenir des effets durables sur ce quartier très surveillé”, indique le directeur de cabinet du préfet du Val-d’Oise, Thomas Fourgeot, qui revendique un « travail en profondeur » sur le secteur. « Le trafic de drogue est vraiment notre cible », ajoute-t-il, indiquant que six personnes ont été interpellées lors du lancement de Place Net dans le cadre d’une information judiciaire pour trafic de drogue et placées en garde à vue. . « Quatre véhicules ont été saisis comme avoirs criminels, ainsi que 20 000 euros, des armes de poing, de la résine de cannabis et un peu de cocaïne. »

Un bilan établi ce jeudi fait état d’un total de 44 personnes interpellées depuis le début de l’opération. 700 personnes ont été contrôlées lors des différentes interventions, ainsi que 400 véhicules. Une quarantaine d’épaves ont également été enlevées.

Au-delà de la question du trafic de drogue, la gare de Garges-Sarcelles est l’un des sites qui a mobilisé la police, renforcée par des agents de la Suge (Surveillance générale de la SNCF), poursuit la préfecture. Une présence importante sur la place dans le but de lutter contre la vente ambulante de cigarettes et les trafics en tout genre, qui s’accompagnent régulièrement de phénomènes de rixes.

Une trentaine d’entreprises ont également fait l’objet de contrôles avec le concours de la DDPP 95 (Direction départementale de la protection des populations) et de l’Urssaf pour la lutte contre la fraude. Ce sont notamment les débits de boissons qui ont été visés et parmi eux, le lounge-bar O’67 situé rue Pierre-Brossolette, où les policiers, accompagnés de la douane et de l’Urssaf, ont constaté la vente de tabac de contrebande. Six kilos de marchandises ont été détruits. Le contrôle a également permis de constater l’emploi d’une personne sans titre de séjour et plusieurs violations en matière d’hygiène et de sécurité.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV SÉNÉGAL-SOCIETE-TIC / Les évolutions technologiques doivent conduire à « enseigner autrement » – Agence de presse sénégalaise – .
NEXT Les singes de laboratoire seront mieux traités