le récit en images de la renaissance du Château de Bouteville

Même s’il était édenté et rongé par le lierre, le Château de Bouteville se distinguait toujours ! A cinq lieues au sud-est de Cognac (Charente), le vaisseau de pierre domine un océan de vignes. C’était une superbe ruine flanquée d’une demi-tour à ciel ouvert. Voici un bâtiment solide à la majesté retrouvée, désormais doté d’une galerie de verre et d’acier.

« C’est un joyau que nous avons voulu préserver, un pan de notre histoire à consolider, une histoire de mille ans à raconter », s’enthousiasme Jérôme Sourisseau, le président de l’Agglomération du Grand Cognac, maître d’ouvrage d’une restauration remarquable.


Tour en construction et détail de la façade Est du Château de Bouteville (printemps 2024).

Anne Lacaud


Printemps 2024 au Château de Bouteville : derniers travaux avant l’ouverture du chantier au public le 1er juin.

Anne Lacaud

Printemps 2024 au Château de Bouteville : Mathieu Erard, chargé de la valorisation du patrimoine de l'Agglomération du Grand Cognac, échange avec sa vice-présidente chargée de la culture, Nicole Roy.


Printemps 2024 au Château de Bouteville : Mathieu Erard, chargé de la valorisation du patrimoine de l’Agglomération du Grand Cognac, échange avec sa vice-présidente chargée de la culture, Nicole Roy.

Anne Lacaud

« Sublime découverte ! Quel travail gigantesque », s’exclamait Maylis Descazeaux, directrice des Affaires culturelles de Nouvelle-Aquitaine, lors d’une visite sur place au printemps 2023. Le chantier battait son plein ; ça se termine aujourd’hui. Le Château de Bouteville ouvrira prochainement son porche au public. Inauguration et feu d’artifice le samedi 1ereuh Juin 2024.

Les ravages du temps

Château de Bouteville vers 1600, estampe de Claude Chastillon.


Château de Bouteville vers 1600, estampe de Claude Chastillon.

Archives départementales de Charente

Château de Bouteville début XXème siècle, carte postale ancienne.


Château de Bouteville début XXème siècle, carte postale ancienne.

Archives départementales de Charente

Le Château de Bouteville vu du ciel, du XXème siècle, carte postale ancienne.


Le Château de Bouteville vu du ciel, du XXème siècle, carte postale ancienne.

Archives départementales de Charente

La remise en état de cet édifice en voie de disparition (classé monument historique en 1984) a coûté 5,6 millions d’euros et a nécessité six années de construction. Des ressources importantes étaient nécessaires pour réparer les ravages du temps. La noble bâtisse a connu de nombreux aléas. Détruit pendant la guerre de Cent Ans, reconstruit à la Renaissance, aménagé et embelli au début du XVIIIe sièclee siècle, vendu comme bien national après la Révolution, il fut maltraité au XIXèmee et XXe.

Malmenée voire démantelée puisque ses trésors (gargouilles, balustres et cheminées) furent vendus et dispersés par une famille de marchands. « Plutôt démolir que réparer, c’est l’action des différents propriétaires qui se sont succédé jusqu’en 1935 », écrit l’universitaire Jean-Paul Gaillard dans une monographie publiée en 1992.

En mauvais état

Château de Bouteville, avant les premiers travaux d'urgence en 2018.


Château de Bouteville, avant les premiers travaux d’urgence en 2018.

ALP pour Grand Cognac

Le Château de Bouteville à la lumière de l'hiver 2018-2019.


Le Château de Bouteville à la lumière de l’hiver 2018-2019.

Anne Lacaud/Archives « Sud Ouest »

Le Château de Bouteville, sur son promontoire au milieu des vignes, avant les premiers travaux en 2018.


Le Château de Bouteville, sur son promontoire au milieu des vignes, avant les premiers travaux en 2018.

Stéphane Charbeau pour Grand Cognac

Au milieu des années 1990, la commune acquiert le château pour un franc symbolique. Il est en mauvais état mais le village ne lâche rien. Soutenue par la communauté de communes de la région de Châteauneuf-sur-Charente, la communauté a repris la charpente et la toiture de la salle d’apparat. Elle réhabilite le pont, répare le porche et consolide la tour Nord-Est. Mais de nombreuses fissures restent à combler. Léger euphémisme.

Aide de la mission de Berne

Le 13 octobre 2018, le Château de Bouteville s'est illuminé lors de la soirée festive organisée pour l'ouverture d'une souscription publique de la Fondation du Patrimoine.


Le 13 octobre 2018, le Château de Bouteville s’est illuminé lors de la soirée festive organisée pour l’ouverture d’une souscription publique de la Fondation du Patrimoine.

Anne Lacaud/Archives « Sud Ouest »

Hiver 2018-2019 : travaux préparatoires et fouilles archéologiques au Château de Bouteville en Charente.


Hiver 2018-2019 : travaux préparatoires et fouilles archéologiques au Château de Bouteville en Charente.

Loïc Dequier/Archives « Sud Ouest »

24 juillet 2021. Le chantier de restauration du château de Bouteville a bien avancé. Un « mapping vidéo » sur la façade Est rassemble des centaines de spectateurs.


24 juillet 2021. Le chantier de restauration du château de Bouteville a bien avancé. Un « mapping vidéo » sur la façade Est rassemble des centaines de spectateurs.

Anne Lacaud/Archives « Sud Ouest »

En 2018, la jeune Agglomération du Grand Cognac a pris l’affaire en main. Elle sollicite la mission bernoise et la Fondation du Patrimoine, qui octroie une aide de 48 000 € via le célèbre Loto du même nom. Un plan d’investissement pluriannuel a été voté, une souscription publique ouverte et une campagne de fouilles archéologiques menée. Démarrage d’un chantier titanesque sous le contrôle scientifique de l’Etat et la maîtrise d’oeuvre de Denis Dodeman, architecte en chef des Monuments Historiques.

Un choix résolument contemporain

2021 : Grand Cognac présente les images de synthèse du cabinet Dodeman, maître d'œuvre. Sur ce croquis 3D, l'architecte en chef des Monuments Historiques et son équipe montrent la cour intérieure du château de Bouteville, la galerie de verre et d'acier à l'emplacement de l'aile sud disparue et l'aile ouest restaurée.


2021 : Grand Cognac présente les images de synthèse du cabinet Dodeman, maître d’œuvre. Sur ce croquis 3D, l’architecte en chef des Monuments Historiques et son équipe montrent la cour intérieure du château de Bouteville, la galerie de verre et d’acier à l’emplacement de l’aile sud disparue et l’aile ouest restaurée.

Agence Dodeman architecture et patrimoine pour le Grand Cognac

Derniers aménagements de la galerie vitrée du château de Bouteville, en mars 2024. Le geste architectural, résolument contemporain, signalera les ajouts du XXIe siècle. Pas de vrai-faux ici !


Derniers aménagements de la galerie vitrée du château de Bouteville, en mars 2024. Le geste architectural, résolument contemporain, signalera les ajouts du XXIe siècle. Pas de vrai-faux ici !

Anne Lacaud

Vue intérieure, en image de synthèse, de la galerie de verre et d'acier à l'emplacement de l'aile sud disparue du château de Bouteville.


Vue intérieure, en image de synthèse, de la galerie de verre et d’acier à l’emplacement de l’aile sud disparue du château de Bouteville.

Agence Dodeman architecture et patrimoine pour le Grand Cognac

Nous avons d’abord consolidé les ailes Nord et Ouest, envahies par la végétation. Nous restaurons et restituons les espaces qui peuvent être restaurés, de manière documentée. Nous avons également fait un choix radical : proposer l’aile sud, aujourd’hui disparue, avec une galerie vitrée contemporaine. Le geste architectural, résolument contemporain, signale sans prétention cet ajout du 21ème siècle.e.

Sous les poutres en chêne de la plus belle salle, une cheminée monumentale symbolise le renouveau de Bouteville. Il s’agit d’une copie conforme du chef-d’œuvre de la Renaissance qui se trouvait ici. Le fac-similé pèse 20 tonnes. Elle a été offerte par le groupe de spiritueux Campari, propriétaire du modèle original.

Le château de Bouteville sera ouvert à la visite à partir du 2 juin. Grand Cognac y organisera séminaires, conférences et réceptions.

Printemps 2024 : installation de la réplique d'une cheminée monumentale Renaissance dans la salle d'apparat du Château de Bouteville.


Printemps 2024 : installation de la réplique d’une cheminée monumentale Renaissance dans la salle d’apparat du Château de Bouteville.

Anne Lacaud

Printemps 2024 : la nouvelle aile sud du Château de Bouteville vue depuis une parcelle de vignes de Grande Champagne, cognac premier cru.


Printemps 2024 : la nouvelle aile sud du Château de Bouteville vue depuis une parcelle de vignes de Grande Champagne, cognac premier cru.

Anne Lacaud

Printemps 2024 : cour intérieure et galerie contemporaine du Château de Bouteville.


Printemps 2024 : cour intérieure et galerie contemporaine du Château de Bouteville.

Anne Lacaud

Un peu d’histoire

La Butte de Bouteville est occupée depuis l’époque gallo-romaine pour sa position dominante. Elle est fortifiée au milieu du IXee siècle contre les raids normands. Propriété des comtes d’Angoulême, le premier édifice fut pris par les Anglais et rasé pendant la guerre de Cent Ans.
Elle fut reconstruite au XVee par Jean d’Angoulême, le grand-père de François Iereuh. Le bâtiment a été remanié à la fin du XVIe sièclee et au début du XVIIe sièclee par le gouverneur de la Saintonge Bernard Béon du Massés, qui en fit un château de plaisance de style Renaissance avec quelques éléments de défense.
Au début du XVIIIe sièclee, Henri de Bruzac Hautefort, conseiller du roi, entreprend de nouveaux travaux d’embellissement. Passant de main en main, réquisitionné puis vendu comme bien national en 1803, le château fut ensuite abandonné. Dans le 19ème sièclee, la famille Marcombe, commerçants à Angoulême, démonte et vend les sculptures, gargouilles et cheminées. Le XXe voit aussi sa part de dégradation. Le château a été classé monument historique en 1984, confié à la commune en 1994 puis au Grand Cognac en 2018.

Printemps 2024 : derniers travaux avant la végétalisation de la cour intérieure du Château de Bouteville.


Printemps 2024 : derniers travaux avant la végétalisation de la cour intérieure du Château de Bouteville.

Anne Lacaud

L'aile nord du château de Bouteville (Charente) a fière allure mais son aménagement intérieur n'est pas encore au goût du jour.


L’aile nord du château de Bouteville (Charente) a fière allure mais son aménagement intérieur n’est pas encore au goût du jour.

Anne Lacaud

Le coût exact des travaux

5,6 millions d’euros TTC A ce jour, les différentes études et les trois phases de construction depuis 2018, la maîtrise d’oeuvre et le parcours scénographique sans oublier la copie exacte de la cheminée Renaissance ont coûté 5 632 568 euros TTC au maître d’ouvrage, l’Agglomération du Grand Cognac. Les différentes aides et subventions, le retour du Fonds de compensation de la taxe sur la valeur ajoutée (FCTVA) et les souscriptions publiques ont rapporté 3,3 millions d’euros, soit plus de 58% de l’opération. Les financeurs sont l’État (via le ministère de la Culture et le plan France Relance), la Région Nouvelle-Aquitaine, le Département de la Charente, l’Europe (via le système Leader) et la Mission Berne avec la Fondation du Patrimoine. Les principaux mécènes sont le groupe Campari (et sa marque de liqueur Grand-Marnier) et la Fondation AGIR.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Nos conseils de jeu pour la R4 à Vichy ce jeudi 20 juin
NEXT UNE MAISON, UN TERRAIN – .