Autre Frenchie, restaurant Paris 2ème : Greg Marchand version latine

Greg Marchand et Ivan Vukadinovic GP

Grégory alias « Greg » Marchand ? Nous le suivons depuis ses débuts à Paris, chez l’enseigne Frenchie rue du Nil. On l’a même rencontré au Fifteen, sur Holborn, au nord-est de la City et au Meat Market pour Jamie Oliver, lorsqu’il travaillait pour ce dernier sur un mode italo-britannique. C’était il y a déjà vingt ans ! Puisque ce voyageur nantais, parti pour New York (à la Gramercy Tavern de Danny Meyer), Hong Kong, Londres et Marbella, qui officie, pour lui et pour d’autres, à Biarritz et Verbier, avec le Groupe Expérimental, n’oublie pas de affiner son royaume du Sentier.

Pizzetta ricotta, tomate, nduja © GP

A noter qu’il a récemment fermé son restaurant londonien à Covent Garden. Il n’en reste pas moins qu’un mini-empire s’est créé sur la mince rue du Nil, devenue très gourmande, jouxtant l’épicerie Terroirs d’Avenir, une poissonnerie du même label et le torréfacteur d’élite l’Arbre à Café. . On en oublie en chemin. Il reste toujours la star de sa rue, avec son restaurant étoilé, son bar à vin et sa cave. s’enrichit ces jours-ci d’un restaurant italien chic et savoureux, qui a pris la place de son « Frenchie à emporter« . Avec le Vénitien d’origine serbe Ivan Vukadinovic, qui a travaillé pour lui à Londres, il propose sa propre partition, dans un cadre entraînant, bruyant, drôle et contemporain.

Gnocchis à la sauge et au beurre noisette © GP

Pizzetta épicée à la tomate, ricotta et nduja (sauce piquante calabraise), crudi de maquereau, daurade et thon, artichauts frits à la romaine et parmesan, papardelle au lapin et pignons de pin liguriens aux olives taggiasche ou encore linguine crabe et bisque de curry aux tomates datterino et fenouil sauvage ne manquent pas de caractère.

Linguine au crabe et bisque de crabe, tomates, fenouil © GP

La porchetta revisitée façon vitello tonnato est délicieuse et les gnudi à la sauge et au beurre noisette constituent un morceau de courage de la maison. On raffole moins de la lotte grillée (un peu sèche) avec sa sauce aux anchois et romarin. Mais on adore facilement l’affogato al caffè où l’on découvre la glace vanille collée contre la tasse. Et sur une carte des vins aux prix sans gourmandise, on note le joli toscan San Giovese la Fabbrica 2016 et le Troncone le Ragnae dans un verre très séduisant en 2021. Andiamo, signor Greg !

Affogato © GP

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Première évaluation complète de l’interdiction de l’UE sur le commerce du phoque
NEXT Mauvaise opération pour l’Algérie, battue par la Guinée, le Sénégal tenu par la RDC