Des jeunes atouts pour la délégation aveyronnaise

Des jeunes atouts pour la délégation aveyronnaise
Des jeunes atouts pour la délégation aveyronnaise

Cela incite, sinon à un optimisme de tous les instants, du moins à un regain d’espoir pour la délégation aveyronnaise attendue, ce samedi et ce dimanche, à Revel, pour la deuxième des trois séances des championnats d’Occitanie 2024. veut parler de la place de finaliste, le week-end dernier, de Nicolas Arlès (en compagnie de l’autre ex-Epsaiste, aujourd’hui à Olemps, Romain Breugnot) au Grand Prix régional de Pentecôte de St-Affrique au nez et à la barbe de quelque 126 autres pourpoints. Le genre de performance susceptible de booster tout le monde. Et cet élan ne sera sûrement pas superflu pour le néo-Broquièsois et ses partenaires Frédéric Maillé et Bernard Bousquet invités à affronter d’entrée… Robineau. Non pas Stéphane (impossible compte tenu des triomphes du champion de Fréjus), mais le Perpignanais Yoann.

Que va-t-il se passer ? Difficile de se prononcer dans un championnat de Promotion à caractère plus ou moins indécis. Notons simplement que dans ce groupe 1, les Sud Aveyronnais devront également composer avec d’autres illustres patronymes pétanquistes, comme Bauer et Even. Précisément Curtis et Même de Montpezat-de-Quercy.,

Breton, Lopez, Vayssettes aux têtes de gondole

Quant à la deuxième triplette du Rouergate qualifiée pour cette même épreuve comme vice-championne de l’Aveyron, celle des Marmottes Olivier Bras, Jean-Philippe Marcillac et Philippe Solignac, elles partiront dans l’inconnu ou presque. Tout le charme et la spécificité de la catégorie Promotion.

Plus clairs (grâce à l’application du système suisse ?) apparaissent les championnats régionaux de triplettes jeunes également programmés dans la cité haut-garonnaise. Dans les trois catégories, les Aveyronnais peuvent nourrir des ambitions légitimes et pas seulement empocher l’un des huit tickets en jeu pour le championnat de France. Tant chez les juniors avec les Primaubois Mattéo Lopez, Louhan Cabal et Inès Viala et surtout les Creissellois Noah Breton, Lorenzo Debard et Mathis Merlin que chez les cadets avec les Villefranchois Enzo Mazars, Louis Grenet et Esteban Garrigues et encore plus chez les juniors avec les insatiables Primaubois Ruben Vayssettes, Jaurys Ploncard et Joris Bou, ils semblent en mesure de briguer le titre suprême.

BON À SAVOIR

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’autoroute 40 toujours partiellement fermée à Trois-Rivières
NEXT Européennes en Haute-Marne : ce qu’il faut retenir