il menace le juge d’instruction de Carpentras

il menace le juge d’instruction de Carpentras
il menace le juge d’instruction de Carpentras

Magistrat aguerri, »expérimenté dans l’exercice», elle voit sa carrière changer lors d’une audience ordinaire, en août 2022. Du jour au lendemain, la femme qui exerce comme juge d’instruction au tribunal de Carpentras n’a d’autre choix que de demander une protection rapprochée. Elle demande à être retirée du dossier, puis transférée.Mon client vivait dans une véritable terreur», décrit son avocat, Me Olivier Morice. Or, en pratique depuis les années 2000, «ce n’est pas quelqu’un qui sera effrayé par les premiers commentaires tenus à son égard. Elle est expérimentée…», relève encore son conseil.

Ce 1er août 2022, alors que se termine l’audience de Sofiene Sultana, 29 ans, soupçonnée d’avoir ordonné des opérations d’intimidation sous la menace d’armes lourdes, ainsi que des violences, depuis la prison du Pontet, avec la complicité de son frère, Adam, et leurs compagnons respectifs, pour le contrôle des points de deal dans la ville des Amandiers, à Carpentras, l’échange entre le juge d’instruction et l’accusé tourne mal : le Carpentrassien l’emporte, et répond par une série de menaces. “Je prie pour que tu meurs.« (…) »Je prie pour qu’une voiture vous heurte en sortant du tribunal.« (…) »Gâche la vie de ma famille et je gâcherai ta vie.« (…) »Coupe le micro, bébé, regarde-moi avec tes yeux de sorcière.« (…) »Tu verras dehors», s’adresse l’homme au juge. Agité, l’accusé se lève. Il va jusqu’à déchirer son rapport.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Terrasses fermées à Montréal | Deux trames SIM sont suspendues
NEXT Un passage pour piétons de la fierté vandalisé près de Toronto