le procès s’ouvrira dans le Morbihan, témoignent ses sœurs

le procès s’ouvrira dans le Morbihan, témoignent ses sœurs
le procès s’ouvrira dans le Morbihan, témoignent ses sœurs

Par

Amélie Loho

Publié le

21 mai 2024 à 17h25

Voir mon actualité
Suivre Le Ploërmelais

Solaire. Drôle. Gratuit. Beau. Alexandra Cosson a laissé un souvenir inoubliable à ses sœurs.

12 septembre 2020, la mère célibataire de 30 ans a été poignardé à mort a Moréac (Morbihan). Elle est décédée après avoir reçu un coup de couteau à la poitrine et plusieurs coups au visage de la part d’une connaissance avec qui elle avait passé la soirée.

UN histoire tragique “avec un scénario trop sombre, même pour un film”, confie sa sœur cadette, Amandine Caro. « On y pense le 12 de chaque mois », raconte Anaïck Doudard les yeux humides.

L’accusé sera jugé entre le 27 et le 30 mai 2024 là-bas Cour d’assises du tribunal de Vannes. Il est poursuivi pour meurtre.

Démuni et isolé après la tragédie

“Nous étions comme les sœurs Halliwell, vous savez, les stars de Charmed”, poursuit la plus jeune en souriant. Unis pour toujours… et pour toujours. Amandine et Anaïck sont meurtri par le drame. Mais ils défendent toujours « leurs familles ». »

Quand un gendarme est venu leur dire la mort subite d’Alexandra, ils n’avaient aucune idée des circonstances.

Nous avons été laissés pour compte. Les détails sordides de sa mort ont été appris dans les journaux. Lire que son corps avait été retrouvé « très ensanglanté », qu’elle gisait « dans une pièce qui présentait des traces évidentes d’essuyage et de nettoyage, ainsi que diverses éclaboussures sur les murs et les meubles », cela nous a brisé.

Les sœurs d’Alexandra

Le choc est violent, le clan Cosson est abasourdi de voir la situation échapper à ce point à son contrôle. « Vous perdez votre sœur et vous vous retrouvez seul avec vos questions. »

Vidéos : actuellement sur -

Rebelote avec l’instruction judiciaire où la famille était plongée dans le grand bain Justice sans être préparé. Sans être accompagné. « Où trouver un avocat pénaliste ? Comment se déroulera la procédure ? Nous ne connaissions rien au jargon judiciaire, nous avons appris à le décoder par nous-mêmes. »

Réseaux sociaux : une lumière au milieu des ténèbres

C’est sur les réseaux sociaux qu’ils trouveront refuge auprès la page « Je suis Alex », où les entoure une communauté bienveillante de 19 000 membres. « Cela nous a fait traverser les heures les plus sombres. Surtout Sylvaine Grévin

, la fondatrice et présidente de la Fédération Nationale des Victimes de Féminicides qui, après avoir entendu parler de notre histoire, nous a guidés tout au long du processus. »Mais depuis trois ans et demi, les informations coulent à flots. Sans avertissement. Et en une fraction de seconde, ils replongent la famille dans la tourmente. “L’ ordre de facturation

nous a donné un creux au ventre. »

Le document, long d’une vingtaine de pages, enseigne encore aux sœurs, en janvier 2023, de nouveaux éléments. «On l’a lu et relu, souligné, annoté…», avouent sans détour ceux qui ont le besoin viscéral de connaître le déroulement exact de la soirée du 11 au 12 septembre 2020.

Sachez enfin la vérité L’attente était interminable. Jusqu’à dates de procès

tomber avant Noël. Malheureuse coïncidence de timing. Depuis, le temps s’est arrêté, et aucun d’entre eux ne peut anticiper après l’échéance du 30 mai 2024. Quelques jours avant l’affrontement, les émotions montent crescendo. A leurs yeux, le dossier comporte plusieurs zones d’ombre. Ils ne croient pas à la thèse de l’accident plaidée par l’accusé. ” Devant la violence des coups

qu’elle a reçu, sa version ne tient pas… »

Ils veulent comprendre pourquoi. Regardez l’accusé dans les yeux pour qu’il « révèle la vérité ». » Tout le clan Cosson s’est formé partie civile.

Et fera valoir son droit à la parole pour faire résonner son « calvaire » dans la salle. «Je vais m’adresser à la Cour», annonce Anaïck Doudard. Leur mère, Annick, prendra également la parole, « pour qu’il n’y ait plus d’autres Alexandra. »

Le prévenu encourt une peine maximale de 30 ans de prison. Le verdict de la cour d’assises du tribunal de Vannes est attendu à l’issue des quatre jours de procès.

Sylvaine Grévin a élaboré un guide pratique, publié en mars 2024, pour aider les proches dans leurs démarches et améliorer l’accueil des familles par les professionnels (policiers, médecins, gendarmes…). Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés par en m’abonnant à Mon -.
#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Alexandra Lafond se joint à Starcom Canada
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin