la respiration nécessaire – .

L’inauguration en grande pompe du pont Camélat,

ce samedi 4 mai placerait presque au second plan l’événement le plus important de la semaine : la mise en service de l’ouvrage. Attendue lundi dans la journée, si les opérations de nettoyage et de stockage sont réalisées à temps, l’ouverture du pont perturbera la circulation automobile en Moyenne Garonne.

Non seulement elle…

L’inauguration en grande pompe du pont Camélat,

ce samedi 4 mai placerait presque au second plan l’événement le plus important de la semaine : la mise en service de l’ouvrage. Attendue lundi dans la journée, si les opérations de nettoyage et de stockage sont réalisées à temps, l’ouverture du pont perturbera la circulation automobile en Moyenne Garonne.

Cela aura un impact non seulement sur les rives droite et gauche de l’Agenais, mais également sur les flux nord/sud. Espérée depuis plus de trente ans, la construction d’un troisième pont offrira une respiration indispensable aux usagers du pont de Beauregard et du pont de pierre (30 000 véhicules par jour sur ce seul dernier), entre Le Passage et Agen. Les embouteillages qui encombrent les deux ponts aux heures de pointe suffisent à justifier l’investissement de plus de 60 millions d’euros nécessaire à la construction de Camélat.

Près de 15 000 véhicules/jour

Un trafic de 10 000 à 15 000 véhicules est attendu chaque jour sur l’ouvrage, avec des projections futures bien supérieures et la perspective d’un nombre croissant de poids lourds qui emprunteront l’ouvrage pour se diriger vers l’A62, via l’échangeur ouest situé à l’aplomb de l’ouvrage. Bar à Camélat.

Sur le même sujet

En images : le pont Camélat sous tous les angles, depuis 2022

Le 16 février 2021, l’Agglomération d’Agen a donné une conférence de presse pour présenter le projet de bar Camélat. La pose symbolique de la première pierre a eu lieu un an et demi plus tard, le 21 juillet 2022. Vingt-deux mois de chantier ont donc été nécessaires, jusqu’à l’inauguration des travaux, le 4 mai. Retour aux photos des différentes étapes

Tous ces flux nord (Villeneuvois)/sud (Albret) et est/ouest, qui jusqu’alors étaient contraints de traverser ou de contourner Agen, franchiront désormais la Garonne à Camélat, ce qui soulagera mécaniquement la circulation sur les deux autres ponts. Un accès facilité à l’autoroute est aussi un gage de désenclavement du Villeneuvois et de ses usagers qui, pour beaucoup, auront été plus prompts, avec la modernisation de la RN 21, à tourner vers le sud qu’à emprunter l’A62 jusqu’à Damazan.

Enfin, l’implantation de la gare LGV de Brax fera de ce secteur un nœud modal pour le département et du pont de Camélat un service (en attendant la construction promise d’un pont ferroviaire à ce même endroit, censé relier la gare actuelle à la gare LGV ) de première importance.

“Tout le monde l’attend”

Premier appui à la construction du pont, le monde économique attend avec impatience sa mise en service. « Les entreprises sont de grandes consommatrices de logistique, que ce soit pour les approvisionnements ou les expéditions », rappelle Frédéric Péchavy, président de la CCI 47. Nous pensions, au début du projet, que la montée en puissance du pont de Camélat serait progressive, mais l’attente est telle, notamment de la part des transporteurs, qu’elle sera immédiate. La circulation va en effet devenir plus fluide dans l’Agenais. C’est également une très bonne nouvelle pour le Villeneuvois qui bénéficiera d’un accès direct depuis l’autoroute. Tout le monde attend ce pont depuis très longtemps. C’est un signe très positif et révélateur de dynamisme. Agen compte désormais trois ponts et deux échangeurs autoroutiers. Il ne manque plus que la gare LGV. »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le gouvernement du Nouveau-Brunswick défend ses frais juridiques
NEXT SÉNÉGAL-MAROC-PARTENARIAT / Une séance de la Grande Commission Mixte de Coopération en gestation – Agence de Presse Sénégalaise – .