Steven Baffou condamné à 30 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d’une femme de 22 ans en 2020

Steven Baffou condamné à 30 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d’une femme de 22 ans en 2020
Steven Baffou condamné à 30 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d’une femme de 22 ans en 2020

Après quatre jours d’audience, la cour d’assises de Charente a rendu son verdict concernant le meurtre de Grace Paurion. Steven Baffou, qui l’a tuée de 72 coups de couteau, a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle, dont 20 ans de probation.

La cour d’assises de Charente est allée ce vendredi au-delà des réquisitions du procureur de la République qui a requis 25 ans de réclusion criminelle. Elle a condamné Steven Baffou à 30 ans de prison pour le meurtre de Grace Paurion avec 20 ans de sûreté. En avril 2020, il avait tué cette jeune femme de 22 ans de 72 coups de couteau.

>>

Steven Baffou lors de l’audience de la cour d’assises de Charente

©Nicolas Gazeau

La peine prononcée ce vendredi par la cour d’assises de Charente constitue la peine maximale encourue pour ce type de délit.

Je ne sais pas si je suis satisfait en tant qu’avocat, mais mes clients le sont, oui.

Maître Rachid Rahmani

Avocat de la partie civile

Un verdict qui ne surprend pas l’avocat de la partie civile, Maître Rachid Rahmani : ” Il a donné au public l’image de quelqu’un qui n’était pas du tout en rédemption, en excuse, bien au contraire. Il était inquiétant et les jurés l’ont trouvé inquiétant et ont estimé qu’il fallait se protéger longtemps de lui. Je ne sais pas si je suis satisfait en tant qu’avocat, mais mes clients le sont, oui. »

Ce soutien manquait.

Maître Armand Tanoh

Avocat de la défense

Du côté de la défense, nous jugeons cette décision dure. Maître Armand TanohL’avocat de Steven Baffou souligne le manque de soutien psychologique de son client : « Il manquait cet accompagnement qui aurait pu être mis en œuvre si une décision en termes de réintégration avait été prise. En décidant d’une peine de 30 ans avec sûreté aux deux tiers, on ne nous laisse pas d’autre solution que d’envisager de faire appel. Cela ne veut pas dire que M. Baffou minimise la gravité des faits. »

Steven Baffou dispose d’un délai de 10 jours pour faire appel de ce jugement.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La Fête Ouvrière et Paysanne (Cop) du Cantal investit le Sismographe, à Aurillac, avec quatre concerts gratuits
NEXT le Secours populaire des Hauts-de-Seine vous invite à sa « dernière braderie »