Sénégal : la distribution d’engrais agricoles désormais assurée par les forces de sécurité

Sénégal : la distribution d’engrais agricoles désormais assurée par les forces de sécurité
Sénégal : la distribution d’engrais agricoles désormais assurée par les forces de sécurité

Selon le ministère de l’Agriculture sénégalais, le « cri du cœur » du monde paysan a été entendu.

Au Sénégal, la gestion des campagnes agricoles a toujours été un sujet controversé. Les nouvelles autorités avaient promis dans leur programme de mettre en place un système rigoureux et transparent afin que les produits agricoles puissent désormais parvenir aux ayants droit. Le Premier ministre Ousmane Sonko a présidé vendredi 3 mai à Diamniadio un conseil interministériel pour mettre en œuvre cette nouvelle politique.

Sous la supervision du ministre de l’Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et de l’élevage, Mabouba Diagne, le conseil a adopté une résolution forte pour « mettre fin à tous les abus observés depuis des années dans la distribution des intrants et du matériel agricole « . C’est ainsi que le chef du gouvernement s’est exprimé la veille en Conseil des ministres, précisant que la réunion permettrait d’aborder les mesures que l’Etat compte mettre en œuvre pour la campagne de production agricole 2024.

Dans cette optique, le Ministre Mabouba Diagne a affirmé que les nouveaux dirigeants sénégalais ont entendu le « cri du coeur » du monde paysan, les poussant à prendre une première décision majeure. Désormais, “ une implication des forces de sécurité et de défense, à travers la cellule logistique du ministère mais aussi de la gendarmerie nationale, constitue le principal changement significatif qui sera opéré dans la réception et la distribution des engrais », a-t-il indiqué.

Cette mesure sera soutenue par « la mise en place d’une phase pilote de digitalisation de la distribution d’engrais pour cette campagne « . ” Afin de répondre aux problématiques de gestion des campagnes agricoles, il devient nécessaire d’interconnecter et de mettre en place une plateforme pour interconnecter les différents acteurs impliqués dans le processus de distribution des intrants subventionnés. », a souligné l’ancien vice-président de la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BDIC).

Outre le développement de fermes individuelles modernes accompagnées d’innovation », le ministère de l’Agriculture sénégalais espère relever le défi de la souveraineté alimentaire à travers des actions connexes. Le paiement de la dette des exploitants, la validation du programme agricole, qui est l’outil de planification des campagnes d’hivernage et de contre-saison, ainsi que la subvention des intrants agricoles sont les mesures complémentaires prises par les responsables » pour garantir le succès de la campagne agricole » à l’échelle nationale, a expliqué M. Diagne.

ODL/ac/APA

#Sénégal

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La Belgique et ses régions voisines pourraient accueillir 75 lynx, selon le WWF
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités