Lancements en tout genre en Ontario

C’est une semaine de lancements en Ontario français. Avec le mois de mai vient le Mois du patrimoine asiatique ainsi que le Mois des musées. Deux institutions de la capitale fédérale dévoilent leur prochaine programmation. Et un musicien sort de son duo pour une pause qui permet d’apprécier tout son talent.

Un mois pour oser les musées

L’Association des musées de l’Ontario présente Mai, mois des musées en Ontario, une initiative qui existe également ailleurs au Canada. Selon l’organisation à but non lucratif, la province compte plus de 700 musées dans lesquels travaillent 11 000 travailleurs et 37 000 bénévoles. Plusieurs d’entre eux proposent un accès gratuit le jeudi soir. Vous devez surveiller la programmation de chacun pour savoir quelles activités sont en cours.

Le public est invité à visiter un musée durant le mois de mai. Source : Association des musées de l’Ontario

Partout en Ontario, jusqu’au 31 mai. Plusieurs idées sur le Compte X de l’Association des musées de l’Ontario.

Plusieurs anniversaires au CNA

Le Centre national des Arts (CNA) dévoilera sa programmation 2024-2025 le 9 mai prochain. Le Théâtre français parle déjà d’une quinzaine de spectacles regroupés sous le thème Sortez de la boîte pour la troisième saison du directeur artistique Mani Soleymanlou. Noms des artistes et auteurs qui visiteront le CNA, tels que Jean-Philippe Baril Guérard, Éric Bernier, Sophie Cadieux, Evelyne de la Chenelière, Ève Landry, Julie Le Breton, Debbie Lynch-White, Benoit McGinnis et Mireille Métellus et Michel Tremblay ont déjà été révélées.

Alexander Shelley soulignera ses 10 années à la tête de l’Orchestre du CNA. Et Caroline Ohrt, arrivée l’année dernière, présentera son premier programme pour CNA Danse. Le Théâtre autochtone en est à sa cinquième saison.

Le CNA souligne également le Mois du patrimoine asiatique en allumant sa lanterne Kipness avec l’œuvre d’art. sama-sama * sala-sala par Christine Mangosing. Il présente les traditions indigènes de tissage et de tatouage des Philippines. C’est également le retour des concerts midi Jukebox, des représentations gratuites qui ont lieu tous les jeudis sur la place Peter A. Herrndorf.

La Lanterne Kipness du CNA offre une plateforme exceptionnelle à différents artistes au cœur du centre-ville d’Ottawa. Crédit image : Catherine Wilkie

Ottawa. Lancement le 9 mai. Tous les détails de la programmation actuelle sur le site du CNA.

L’euphorie du MIFO

Le Mouvement d’engagement francophone d’Orléans (MIFO) est au septième ciel cette semaine puisque le gouvernement fédéral vient de lui accorder un financement de 36 millions de dollars pour la construction de son nouvel édifice. L’organisme a également annoncé la nomination de Mélanie Routhier Boudreau à titre de nouvelle directrice générale. Cerise sur la coupe glacée, la programmation 2024-2025 sera lancée le 8 mai prochain au Centre des arts Shenkman avec certains artistes prévus.

Deux spectacles d’humour sont déjà annoncés : Pelote, de Michelle Desrochers (19 octobre) et Vulnérable, de Guillaume Pineault (16 novembre). Le MIFO évite également les surprises et ne dévoilera les grandes lignes de sa programmation que lors de l’événement du 8 mai, en son centre de la rue Carrière.

À la galerie d’art Étienne-Racette du MIFO, l’exposition de Juliette Gagnon Lachappelle se terminera le 5 mai pour laisser la place à Fitabella, une artiste canadienne d’origine congolaise. Crédit image : Rachel Crustin

Ottawa, le 8 mai. Détails sur le site du MIFO.

Correspondance artistique pancanadienne

Les Duo Chorus, imaginés par Rhizome productions, sont des spectacles alliant poésie et art sonore en jumelant des artistes de partout au Canada. Ils feront escale à l’Alliance française de Toronto le 7 mai et à la Foire du livre du Grand Sudbury le 9 mai. La rencontre se veut interdisciplinaire, linguistique et géographique, tandis que l’œuvre se crée à travers des échanges épistolaires, comme une correspondance artistique.

L’artiste audio envoie une pièce au poète, qui s’en inspire pour créer un texte. L’enregistrement du poème est ensuite remis à l’artiste audio pour qu’il l’utilise comme matériau sonore. Le résultat est présenté sur scène avec les artistes, mais aussi avec l’audiographe, générateur d’animation typographique. La poète de Sudbury Chloé LaDuchesse est l’une des artistes invitées.

Les Chorus Duos font répondre poésie et art sonore. Source : Alliance française de Toronto

Toronto, le 7 mai. Sudbury, le 9 mai. Détails sur les sites de l’Alliance française de Toronto et du Salon du livre du Grand Sudbury.

Ce n’est pas parce qu’on rit que c’est drôle

Le Centre régional de loisirs culturels de Kapuskasing propose un dîner-spectacle qui est là pour faire rire, mais qui aborde un sujet d’actualité loin d’être drôle. Mme Brûlé est enthousiasmée à l’idée de compléter son premier contrat d’enseignement, mais la réalité est bien moins rose que ses aspirations. Le public joue le rôle tantôt de l’élève, tantôt du parent, pour suivre la descente aux enfers de ce professeur de plus en plus… épuisé. Cette production Empire Pagaille allie comédie physique et théâtre d’objets et s’adresse à un public adulte. Mme Brûlé s’arrêtera également au Centre culturel Midland le 10 mai.

Mme Brûlé est un spectacle de clown contemporain destiné à un public adulte. Crédit image : David Bélanger

Kapuskasing, le 7 mai. Détails et billets sur la plateforme Point de vente.

Simplement Alain

La moitié masculine du duo Geneviève et Alain, le guitariste Alain Barbeau, lance un premier extrait solo, un morceau instrumental enregistré en une seule prise, intitulé 333. Comme dans un film de Jim Carrey mais en plus doux, Alain Barbeau remarque constamment ce numéro depuis plusieurs années. . Le morceau a été enregistré en direct, en une seule prise. «C’est ce qui arrive lorsque Geneviève quitte la maison et qu’il se retrouve seul avec sa guitare, regardant le cadran du coin de l’œil», peut-on lire dans la description de la pièce.

Geneviève et Alain sont parents depuis quelques mois. On peut supposer que cette nouvelle dynamique familiale change le rythme de la vie et de la création. 333 donne ainsi l’impression d’entrer dans l’intimité du nouveau papa qui prend du temps pour lui, récupérant sa guitare entre deux changements de couche.

Sortie le 3 mai, la pièce est disponible sur les plateformes de Geneviève et Alain.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV les acteurs communautaires appelés à s’impliquer dans la campagne de prévention des inondations – Agence de presse sénégalaise
NEXT La Fédération Française du Prêt-à-Porter Féminin lance des programmes RSE et Mentor Digital