La Suisse est une nation industrielle – et elle doit le rester ! – .

La Suisse est une nation industrielle – et elle doit le rester ! – .
La Suisse est une nation industrielle – et elle doit le rester ! – .

Le développement économique typique d’un pays commence par l’industrialisation. Ce processus est observé depuis trois décennies en Chine, où la production industrielle croît à une vitesse vertigineuse et où l’emploi dans l’agriculture est en déclin. Plus le développement économique est fort, plus l’importance de l’industrie diminue, car les services gagnent constamment en importance. Les économies modernes réalisent l’essentiel de leur création de valeur dans le secteur des services.

Et la Suisse ? Elle est restée une nation industrielle malgré le développement économique ! Comme en Allemagne, l’industrie suisse génère environ un cinquième du produit intérieur brut. A titre de comparaison, la part industrielle de la France ne représente désormais que la moitié de celle de la Suisse, malgré (ou sans doute à cause de) son activisme en matière de politique industrielle.

La manière dont l’industrie suisse a surmonté les difficultés économiques ces dernières années est remarquable: les tensions et conflits géopolitiques ainsi que la force du franc pèsent sur les exportations. Le prix élevé de la terre, le niveau élevé des salaires, le coût élevé de l’énergie, mais aussi les obstacles bureaucratiques rendent la production plus coûteuse. Le succès de l’industrie suisse ne va donc pas de soi. Ce n’est que grâce à ses produits de haute qualité, ses nombreuses innovations et sa capacité à se renouveler constamment que l’industrie peut survivre et rester prospère dans notre pays caractérisé par des coûts élevés.

Toutefois, pour pouvoir maintenir la création de valeur en Suisse, l’industrie a besoin de bonnes conditions-cadres: l’accès à la main-d’œuvre étrangère et la flexibilité du marché du travail doivent être préservés, l’approvisionnement en énergie doit être assuré à des prix raisonnables et les prélèvements et charges fiscales doivent ne doit pas être augmenté.

La forte valeur ajoutée industrielle doit être générée sans relâche, mois après mois, année après année. En effet, les produits sont continuellement améliorés, le brevet de certains d’entre eux expire, permettant à des imitateurs à faible coût d’entrer sur le marché, ou encore des produits entièrement nouveaux sont inventés et développés. La valeur ajoutée générée par les produits actuels diminue donc avec le temps. Pour que l’industrie suisse puisse continuer à produire des produits compétitifs à l’avenir, elle doit se renouveler en permanence. Cela n’est possible que s’il dispose d’une grande marge de manœuvre entrepreneuriale.

#Suisse

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV SÉNÉGAL-AGRICULTURE-INFRASTRUCTURES / Vers la création d’un Agropole dans chaque département (ministre) – Agence de presse sénégalaise – .
NEXT La Colombie-Britannique va interdire aux délinquants violents de changer de nom