L’armée israélienne et le Hezbollah libanais échangent de nouveaux tirs transfrontaliers dans la nuit

L’armée israélienne et le Hezbollah libanais échangent de nouveaux tirs transfrontaliers dans la nuit
L’armée israélienne et le Hezbollah libanais échangent de nouveaux tirs transfrontaliers dans la nuit

Israël et le Hezbollah libanais ont échangé de nouveaux tirs transfrontaliers dans la nuit de jeudi à vendredi, après une escalade des discours belliqueux entre les deux protagonistes. L’armée israélienne a déclaré avoir intercepté un « cible aérienne » lancé depuis le Liban et les médias locaux ont rapporté des frappes israéliennes dans le sud du Liban.

Jeudi, le Hezbollah a revendiqué plusieurs attaques, dont la fusillade contre “des dizaines de roquettes Katyusha” sur une position militaire dans le nord d’Israël après qu’un de ses combattants ait été tué lors d’une frappe israélienne au sud du Liban. L’armée israélienne a confirmé qu’elle “éliminé” un commandant du mouvement et a frappé « un site de lancement de missiles sol-air » Hezbollah, un groupe armé financé par l’Iran.

À Washington, le conseiller israélien à la sécurité nationale, Tzachi Hanegbi, et le ministre israélien des Affaires stratégiques, Ron Dermer, se sont entretenus avec le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken.

Le secrétaire d’État américain a souligné «l’importance d’éviter une nouvelle escalade au Liban» à travers un « solution diplomatique permettant aux familles israéliennes et libanaises »déplacés par les échanges de tirs à la frontière, “Rentrer à la maison”a déclaré son porte-parole Matthew Miller.

Mardi, l’armée israélienne a annoncé que « des plans opérationnels pour une offensive au Liban » a été « validé »et le chef de la diplomatie Israel Katz a affirmé que « Dans une guerre totale, le Hezbollah sera détruit ». Dans un discours incendiaire mercredi, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a averti que“Pas de place” en Israël ne serait pas épargné par les missiles et les drones de son mouvement en cas d’attaque israélienne contre le Liban.

En cas de guerre, a prévenu M. Nasrallah, Israël devrait “attendez-nous sur terre, sur mer et dans les airs”ajoutant que son mouvement avait reçu “de nouvelles armes” et comptait plus de 100 000 hommes prêts au combat.

« Il est crucial que toutes les parties arrêtent de tirer »a lancé la coordinatrice spéciale de l’ONU pour le Liban, Jeanine Hennis-Plasschaert.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ces compétences sectorielles qui devraient faire rayonner les régions africaines selon l’OCDE – .
NEXT Antilles menacées par l’ouragan Beryl, classé « extrêmement dangereux » : Actualités