réouverture de l’aéroport international lundi

réouverture de l’aéroport international lundi
réouverture de l’aéroport international lundi

L’aéroport international rouvrira lundi

Publié aujourd’hui à 5h43

Abonnez-vous maintenant et profitez de la fonction de lecture audio.

BotTalk

L’aéroport international de Nouméa, fermé depuis le 14 mai en raison des fortes tensions en Nouvelle-Calédonie, rouvrira dans la journée à partir de lundi, a annoncé dimanche le Haut-commissariat de la République, indiquant également que le couvre-feu débutera désormais à 20 heures.

Le haut-commissariat « a décidé de rouvrir l’aéroport international dans la journée » et « de repousser le début du couvre-feu à 20 heures à partir de lundi », contre 18 heures jusque-là. Depuis le 13 mai et la protestation contre une loi de dégel électoral, des violences ont éclaté dans l’archipel du Pacifique Sud, faisant neuf morts et des dégâts très importants.

La décision de rouvrir l’aéroport a été prise en raison de la “circulation diurne (…) rendue possible sur la RT1”, une double voie rapide reliant le centre de Nouméa à l’aéroport international de La Tontouta, et longtemps inaccessible en raison des nombreux barrages routiers installés par l’indépendance. manifestants.

La route étant dégagée

Depuis une semaine, les policiers déblayent régulièrement la route, veillant à ce que les barrages ne soient pas reconstruits après leur passage. Seuls quelques rares vols, par dérogation, avaient pu avoir lieu récemment, avec des passagers placés sur des listes d’attente. Le haut-commissariat, représentatif de l’Etat français sur le territoire, a repoussé de deux heures le début du couvre-feu – qui court jusqu’à 6 heures le lendemain – « au vu de l’amélioration de la situation et afin de faciliter le retour progressif à la vie normale.

Le couvre-feu a été instauré le 14 mai, puis l’état d’urgence le 15 mai, ce dernier ayant été levé le 28 mai. « L’interdiction de vente d’alcool (exception pour les cavistes), de vente et de transport d’armes est prolongée, » a rappelé le haut-commissariat. Selon le dernier bilan dimanche, les émeutes ont fait 9 morts, dont 2 gendarmes, et “aucun nouveau décès n’est à déplorer”, a souligné le haut-commissariat, qui a fait état de 248 policiers et gendarmes blessés et 1.187 personnes interpellées.

Lundi, les élèves de primaire, collège et lycée reprendront progressivement le chemin de l’école, selon les zones et les établissements. Depuis le 13 mai, la Nouvelle-Calédonie est en proie à de violents troubles provoqués par l’adoption par l’Assemblée nationale d’un projet de loi de réforme constitutionnelle permettant un dégel du corps électoral, ce qui, selon ses opposants, marginaliserait davantage le peuple autochtone kanak. Au total, quelque 3 500 forces de sécurité sont déployées en Nouvelle-Calédonie, où vivent environ 270 000 personnes.

De nombreux bâtiments ont été incendiés, certains magasins ont été pillés. Le Haut-Commissaire de la République a estimé les dégâts à plus de 1,5 milliard d’euros, avec 570 entreprises totalement ou presque entièrement détruites, pour une perte directe estimée à environ 6 000 emplois.

Bulletin

“Dernières nouvelles”

Voulez-vous rester au courant de l’actualité? « 24 Heures » vous propose deux rendez-vous par jour, directement dans votre boîte email. Ainsi, vous ne manquez rien de ce qui se passe dans votre canton, en Suisse ou dans le monde.

Ouvrir une session

AFP

Avez-vous trouvé une erreur ? Merci de nous le signaler.

0 commentaire

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Des milliers de détenus libérés au Royaume-Uni – .
NEXT Antilles menacées par l’ouragan Beryl, classé « extrêmement dangereux » : Actualités