Un nouveau bureau politique valide l’exclusion d’Eric Ciotti

Un nouveau bureau politique valide l’exclusion d’Eric Ciotti
Un nouveau bureau politique valide l’exclusion d’Eric Ciotti

Un nouveau bureau politique des Républicains, réuni vendredi matin par visioconférence, a validé l’exclusion du président du parti Eric Ciotti, quelques heures avant que le tribunal de Paris n’examine cette décision, ont indiqué à l’AFP des sources au sein de LR.

Cette nouvelle réunion des chefs de parti, également contestée par M. Ciotti, visait à « légitimer » l’exclusion du président après son alliance électorale avec le RN lors des législatives de juin, sans consulter la direction du parti.

Ce deuxième bureau politique, initialement prévu jeudi soir, a été convoqué afin de renforcer juridiquement l’exclusion de M. Ciotti grâce au soutien des conseillers nationaux de LR. Le tribunal judiciaire de Paris examinera vendredi à 11h00 le recours déposé par Eric Ciotti, qui se considère toujours comme président du parti.

Le député des Alpes-Maritimes contestera la légalité de cette décision lors de cette audience publique au vu des statuts du parti. Le tribunal devrait rendre sa décision quelques heures après l’audience.

En crise depuis que M. Ciotti a choisi de briser mardi le cordon sanitaire entre le parti gaulliste et l’extrême droite, LR poursuit cependant les investitures de ses candidats aux élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet.

Dans un communiqué diffusé jeudi soir, le parti a assuré avoir déjà désigné plus de 200 candidats, dont les 59 députés sortants qui n’ont pas suivi leur président.

“Nous poursuivons notre travail pour que les couleurs de la droite républicaine soient fièrement représentées dans les territoires et demain, à l’Assemblée nationale”, a déclaré LR.

Le président du RN, Jordan Bardella, a de son côté annoncé vendredi qu’« il y aura un candidat commun » avec les Républicains « dans 70 circonscriptions » aux législatives du 30 juin, saluant un « accord historique ».

“J’ai procédé, avec LR et (leur) président Eric Ciotti, à l’investiture de 70 candidats”, a déclaré M. Bardella sur BFMTV et RMC, affirmant vouloir obtenir la “majorité la plus large possible” face au “danger”. de l’extrême gauche.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Antilles menacées par l’ouragan Beryl, classé « extrêmement dangereux » : Actualités