La Belgique reconnaîtra-t-elle l’État palestinien ? Un rendez-vous important ce mercredi

La Belgique reconnaîtra-t-elle l’État palestinien ? Un rendez-vous important ce mercredi
La Belgique reconnaîtra-t-elle l’État palestinien ? Un rendez-vous important ce mercredi

Plusieurs partis au sein du gouvernement fédéral font pression pour suivre les nouvelles d’Oslo, Madrid et Dublin. “La Belgique doit suivre. Reconnaître l’État palestinien», écrit le vice-Premier ministre Groen Petra De Sutter sur X. «Cher Monsieur, pourquoi continuez-vous à bloquer», ajoute-t-elle en référence aux libéraux francophones.

« Un jour historique » : trois pays européens annoncent la reconnaissance d’un Etat palestinien, Israël s’énerve

Le président du CD&V, Sammy Mahdi, estime également que la Belgique devrait reconnaître la Palestine en tant qu’État. “Après le 9 juin, le Parlement se réunira à nouveau. Dépêche-toi. La Belgique devrait également suivre“, a-t-il déclaré sur les réseaux sociaux.

Dans un communiqué, la ministre de la Coopération au développement, Caroline Gennez (Forward), plaide également en faveur d’une reconnaissance. “Après notre visite en Jordanie et en Cisjordanie la semaine dernière et les discussions que j’ai eues avec des organisations de la société civile locale, des représentants de l’ONU et des membres de l’Autorité palestinienne, il est une fois de plus clair qu’il est temps d’agir. Et maintenant. Aujourd’hui, je plaiderai pour la reconnaissance de l’État palestinien dans son essence même“, a-t-il déclaré.

M. Gennez estime qu’il est important que la Belgique, « avec des pays européens partageant les mêmes idées, comme la Norvège, l’Espagne, l’Irlande, le Portugal et la Slovénie, et l’ensemble de la communauté internationale.“, envoie le signal”que cela ne peut pas continuer, qu’une solution durable doit être reconsidérée, qu’un État palestinien souverain a un avenir et que nous continuerons à œuvrer en faveur d’une solution négociée à deux États« .

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le policier municipal de Nouméa responsable de violences condamné à dix mois d’emprisonnement
NEXT Le chef de l’OTAN demande 40 milliards d’euros par an pour rétablir la paix en Ukraine « aussi longtemps qu’il le faudra »