des chercheurs mettent en garde le gouvernement américain contre le manque de tests

des chercheurs mettent en garde le gouvernement américain contre le manque de tests
des chercheurs mettent en garde le gouvernement américain contre le manque de tests

Tirez les leçons du passé pour ne plus refaire les mêmes erreurs. C’est ce que demandent plusieurs chercheurs au gouvernement américain. Dans les médias, on alerte sur le manque de tests de dépistage de la grippe aviaire H5N1, alors même que le ministère de la Santé et des Services sociaux du Michigan (MDHHS) a annoncé un nouveau cas le 30 mai.

Les mêmes erreurs qu’au début de la pandémie de Covid-19

Nous faisons aujourd’hui les mêmes erreurs qu’avec le Covid”indiquait le 4 juin Deborah Birx, l’ancienne coordinatrice de la stratégie anti-Covid, sous la présidence de Donald Trump, sur CNN .

La transmission de la maladie se fait généralement par contact direct avec un animal infecté. “Actuellement, dans tous les cas humains avérés de grippe aviaire, les personnes ont été en contact direct avec des volailles infectées et les très rares cas de transmission interhumaine du virus H5N1 sont restés épisodiques.“, note l’Institut Pasteur. Mais, en cas de pandémie, la contamination pourrait se faire d’humain à humain.

Pour Deborah Birx, les gens devraient se faire tester davantage car de nombreux cas restent asymptomatiques. “Nous avons les technologies pour, assure-t-elle. Encore une fois, nous recherchons uniquement les cas symptomatiques. Quand nous avons fait ça avec Covid, le virus s’est propagé.» La crainte est donc que, comme pour le Covid-19, la grippe aviaire se propage à l’insu des autorités, faute de tests.

Pour le moment, un test de dépistage est utilisé, celui des Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Mais cela ne concerne que les personnes qui travaillent au contact des animaux de ferme, lorsqu’elles présentent des symptômes.

Nous devons savoir quand [la pathologie est présente] dans les fermes, mais nous n’avons aucune information parce que nous ne regardons pas», donc faute de tests, souligne Helen Chu, spécialiste des maladies infectieuses à l’université de Washington, à Seattle, dans MédicalXpress.

Les raisons du manque de tests pour la grippe aviaire

Plusieurs obstacles expliquent cette situation :

  • Déploiement lent des tests (ce qui a également été le cas lors du Covid-19).
  • Une réticence de certains laboratoires à réaliser des investissements importants pour développer ces tests alors que la rentabilité est incertaine.
  • Inconnu concernant le remboursement des tests par les compagnies d’assurance en dehors de la saison grippale.
  • L’autorisation (pas encore obtenue de la FDA pour d’autres laboratoires privés) de réaliser des tests de dépistage à partir de prélèvements oculaires, alors que celle du CDC repose sur cette technique, plus efficace que d’autres méthodes (prélèvements dans le nez ou la gorge).

Il faut absolument se préparer, déclare Alex Greninger, directeur adjoint du laboratoire de virologie clinique de l’Université de Washington. Mais tant que le gouvernement n’aura pas pris ses responsabilités, il sera difficile d’avancer dans cette direction.»

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Le crack et la cocaïne explosent en Suisse et cela s’explique – .