PHOTOS – L’Envers du décor, un festival de courts métrages pour les jeunes héraultais en mission locale – .

C’est leur festival de Cannes. Une vingtaine de jeunes de l’Hérault participent au deuxième édition du festival Dans les coulisses, Salle Rabelais, à Montpellier, ce mardi 28 mai 2024 à 14h. Un événement organisé par la mission locale et la société de production Écho Visuel. Plusieurs prix seront décernés à des jeunes de 16 à 25 ans de Montpellier, Sète, Bédarieux et Pézenas en voie d’insertion professionnelle pour avoir réalisé un court métrage.

chargement

Thomas Lucas-Chauvelon et Lucas Rassan, deux jeunes directeurs de la mission locale © Radio-France
Léonie Cornet

Six films sont en compétition pour la finale, et le thème choisi cette année est «Citoyenneté et valeurs de la République». Un sujet qui résonne particulièrement avec l’actualité, mais qui n’a pas été facile à aborder pour les jeunes. Lorsque Thomas Lucas-Chauvelon, 24 ans, et Lucas Rassan, 25 ans, ont vu le thème de leur court métrage, ils n’étaient pas vraiment ravis. « Ce n’est pas facile d’en parler ! Faire un film autour des valeurs de la République et de la citoyenneté peut être compliqué », confie Thomas. « Le thème est assez abstrait, ça donne un peu le tournis » ajouta Lucas.

Portrait d’un homme puissant

Ils sont donc partis d’une histoire très concrète : “Nous avons essayé de raconter l’histoire d’un Premier ministre qui doit prendre une décision compliquée, explique Thomas. Pour cela, il réunit un cabinet d’experts pour mieux comprendre la situation et tenter de mieux la gérer. Et donc nous essayons de suivre ce représentant du pouvoir dans sa prise de décision. Ce thème parle-t-il aux jeunes ? “C’est une bonne question, répond Thomas. Je pense que si on dit à certains jeunes que c’est un film sur la citoyenneté, ils ne voudront pas le voir. A côté de cela, il y en a d’autres qui ont déjà leur carte d’électeur et qui s’intéressent à la politique.»

Dans ce cas, Thomas et Lucas voteront aux prochaines élections européennes, mais selon les sondages, les trois quarts des jeunes envisagent de rester chez eux le 9 juin. Le rêve des deux jeunes Montpelliérains : repartir avec le prix de la mise en scène projeté au Cinemed, en octobre prochain, à Montpellier. Et puis, pourquoi pas le Festival de Cannes ? « Un jour, pourquoi pas ! Espérons, espérons » sourit Lucas.

Extrait du court métrage « Gouvernail » de Thomas Lucas-Chauvelon et Lucas Rassan
Thomas Lucas Chauvelon

«Nous nous sommes formés sur le tas»

Avec ce festival, Thomas et Lucas ont le sentiment de pouvoir toucher un milieu très fermé : “nous ne sommes pas allés à l’école de l’audiovisuel, nous nous sommes formés sur le tas, Lucas explique. C’est plus ou moins devenu notre métier, même si nous n’y étions pas formés. Mais c’est un peu le but du festival. L’idée est de faire des films avec des jeunes qui savent les faire ou qui ne savent pas les faire. Ils ont compris qu’en prenant des gens qui n’avaient jamais fait de cinéma, ils pouvaient avoir des idées nouvelles, avoir une naïveté et des intuitions nouvelles. Et c’est ce qui les intéresse.

Caroline Mazel est productrice à la société de production « l’Écho Visuel » et co-organisatrice du festival. Elle estime qu’il est justement nécessaire donner une chance aux jeunes qui n’ont pas forcément étudié le cinéma ou l’audiovisuel : « Nous avons co-organisé ce festival pour donner la chance à de jeunes talents de réaliser leurs propres films. Je considère, en tant que producteur, qu’il y a plein d’écoles, et qu’on ne va pas du tout remettre en question les compétences techniques, mais qu’on peut aussi avoir la plume, la créativité et les idées sans forcément avoir étudié. L’année dernière, le thème était sur la laïcité, d’ailleurs nous avons reçu un prix du gouvernement. , nous sommes sur les valeurs de la République et de la citoyenneté, et autant vous dire que « Liberté, Égalité, Fraternité » est un sujet qui parle aux jeunes, et qu’ils le maîtrisent bien plus que nous.

La fête est accessible gratuitement au public à partir de 13h30 ce mardi à la salle Rabelais de Montpellier. Le président du jury cette année est l’acteur David Ayala. Il sera notre invité ce mardi à 8h45 sur France Bleu Hérault.

Photo prise lors du tournage du court métrage
Photo prise lors du tournage du court métrage
Thomas Lucas Chauvelon
L'affiche du festival Behind the Scenes à la Salle Rabelais de Montpellier
L’affiche du festival Behind the Scenes à la Salle Rabelais de Montpellier © Radio-France
Léonie Cornet
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Les aides auditives ralentissent le déclin métabolique du cerveau