Des pizzas comme à Naples, vous pouvez les retrouver dans la nouvelle pizzeria San Gennaro à Mons ! – .

En entrant dans ce petit restaurant de la rue de la Coupe, vous ne pourrez pas manquer la bonne odeur de pizza qui s’en dégage. Les pizzas de San Gennaro sont comme celles de Naples, croûte fine, produits frais et une minute au four à pizza à 400 degrés !

La spécialité du chef est sa pizza napolitaine maison. « Je commence par une sauce tomate rouge, puis j’ajoute des morceaux de mozzarella de bufflonne écrasée puis j’ajoute un filet d’huile d’olive. Après être passée au four, je termine la pizza avec du basilic frais », décrit Jonathan Mendonça, le gérant, plus connu sous le surnom de « Mendo ».

Le restaurant propose une large carte de pizzas mais aussi des plats de pâtes et des spécialités italiennes.

L’intérieur du restaurant. -DR
Les vins de la carte sont affichés au mur. -DR
Les locaux ont été entièrement rénovés. -DR
Un four napolitain.
Un four napolitain. -DR
Dans le thème de la semaine !
Dans le thème de la semaine ! -DR

Une preuve

Jonathan, 37 ans, s’est lancé dans le défi de sa vie en ouvrant son propre établissement au centre de Mons, le San Gennaro. « Je travaille dans la restauration depuis quelques années et j’ai appris à faire des pizzas un peu par hasard, car le pizzaiolo du restaurant dans lequel je travaillais nous a quittés. J’ai tout de suite été accro et j’ai adoré. Cela faisait un moment que j’avais envie de créer mon propre établissement, donc c’était logique de créer une pizzeria », explique le Cuesmois d’origine.

Et pourquoi ce nom pour la pizzeria ? “C’était logique”, déclare Mendo. « Gennaro est le nom de mon fils de deux ans et demi. De plus, San Gennaro est le saint patron de tous les saints et chaque année des festivités ont lieu à Naples en son honneur. C’est un peu le doudou des Napolitains ! » Un prénom plein de sens et aussi un porte-bonheur pour Jonathan qui se lance dans cette belle aventure !

Un bâtiment entièrement rénové

Cette plongée dans les saveurs italiennes se déroule à Mons, en plein centre-ville. Le gérant a repris les locaux qui hébergeaient Mémé Tartines, rue de la Coupe (n°16). « J’ai cherché un immeuble à Mons pendant environ un an et c’était assez lamentable. Finalement, nous avons trouvé celui de la rue de la Coupe mais nous avons décidé de tout refaire de la cave jusqu’au rez-de-chaussée commercial. En deux mois et demi de travaux, nous avons transformé le lieu en quelque chose de chic et cosy », explique le gérant.

Jonathan prépare lui-même les pizzas.
Jonathan prépare lui-même les pizzas. -DR
Pizzas cuites en une minute.
Pizzas cuites en une minute. -DR
La pizza s'effondre.
La pizza s’effondre. -DR
Il y a plusieurs plats de pâtes.
Il y a plusieurs plats de pâtes. -DR
En action.
En action. -DR
Pizzas faites maison.
Pizzas faites maison. -DR
Une bonne pizza à déguster !
Une bonne pizza à déguster ! -DR

En vous y rendant, vous découvrirez un local entièrement rénové à la décoration moderne et chaleureuse. Au mur, sont exposées les bouteilles de vins que vous pourrez déguster ! « Il est important de savoir ce que nous achetons, nous ne voulons pas induire le client en erreur », explique Mendo. Depuis la salle, vous aurez un oeil sur la cuisine où vous pourrez voir l’équipe travailler et confectionner votre pizza dans un magnifique four dédié à cet art culinaire.

Au total, le restaurant peut accueillir une vingtaine de couverts sur place. « Il est également possible de prendre à emporter », rassure le gérant. Pour lui, il était important de privilégier la qualité plutôt que la quantité.

Pendant la ducasse

Le restaurant a ouvert ses portes pour la première fois ce mardi et accueille ses clients du mardi au samedi de 12h à 14h30 et de 18h à 22h. Pour Doudou, vous pouvez déjà découvrir les spécialités du restaurant à l’heure du déjeuner. Le reste de la journée, vous pourrez prendre un verre devant le bâtiment San Gennaro entièrement rénové.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Les Garçons de la rue Pál », un grand classique de la littérature hongroise, enfin retraduit en français
NEXT une vague de concerts gratuits annoncée