Boeing pourrait échapper à un procès pénal mais devra avoir un superviseur

Boeing pourrait échapper à un procès pénal mais devra avoir un superviseur
Boeing pourrait échapper à un procès pénal mais devra avoir un superviseur

LLe ministère américain de la Justice entend proposer à Boeing un nouvel accord de poursuites différées (DPA), mais avec la nomination d’un superviseur indépendant, jugeant un procès trop risqué pour la survie de l’avionneur, a écrit vendredi le ministère américain de la Justice. New York Times (NYT).

Un responsable du ministère a néanmoins démenti, auprès d’un avocat des parties civiles, avoir pris une décision.

Le quotidien new-yorkais, se référant à des sources proches des discussions, rapporte qu’après un “débat interne intense, les hauts responsables du ministère semblent avoir conclu que poursuivre Boeing serait trop risqué sur le plan juridique”.



Ils “considérent la nomination d’un superviseur indépendant comme un moyen plus rapide et plus efficace de garantir” que Boeing améliore ses processus de production et de contrôle qualité, poursuit le journal.

Le ministère avait alerté mi-mai d’un risque de poursuites pénales contre l’avionneur pour non-respect d’un accord conclu le 7 janvier 2021 après le crash de deux 737 MAX 8, faisant 346 morts.

Boeing a officiellement contesté ces conclusions mi-juin.

Le ministère doit désormais se positionner. Il s’est engagé à faire connaître sa décision au juge fédéral texan chargé de ce dossier au plus tard le 7 juillet.

Interrogés par l’AFP sur les informations du New York Times, Boeing et les avocats des familles au sein de la section civile n’ont pas réagi. Le ministère a refusé de commenter.

“Cet article est tout simplement incorrect”, a déclaré un responsable du département à Paul Cassell, professeur de droit à l’Université de l’Utah et avocat pénaliste des familles, dans un courriel que ce dernier a relayé aux médias.

Aucune décision

“Le ministère n’a pas pris de décision sur la manière de procéder ni sur l’opportunité de poursuivre Boeing”, a assuré Glenn Leon, chef de la section fraude du service criminel au ministère, s’engageant à l’informer de “toutes les décisions importantes” dans cette affaire. .

“Nous espérons que le refus du ministère (…) n’est pas un stratagème pour gagner du temps afin de parvenir à un autre DPA avec Boeing”, a répondu M. Cassell. « Le premier DPA a échoué. Il n’y a aucune raison de penser qu’un deuxième ferait mieux.

“Il est temps de mettre fin à cette affaire en allant en justice et en obtenant un verdict de culpabilité contre Boeing”, a-t-il poursuivi.

Accusé de fraude dans le processus de certification du 737 MAX – son avion phare – Boeing a accepté en 2021 de payer 2,5 milliards de dollars et s’est engagé, entre autres, à renforcer son programme de conformité.

Il a prévu trois ans de probation.

Mais l’avionneur multiplie, surtout depuis début 2023, les problèmes de production et de contrôle qualité sur trois de ses quatre avions commerciaux (737 MAX, 787 Dreamliner et 777).

L’incident en vol survenu sur un 737 MAX 9 d’Alaska Airlines le 5 janvier, au cours duquel un support de capuchon – un couvercle bloquant une sortie de secours redondante – s’est détaché, était de trop.

Crucial pour l’économie américaine

Des enquêtes ont été ouvertes par les régulateurs, la justice et des commissions parlementaires, dont certains membres réclament des poursuites.

Les familles des victimes de l’accident réclament également un procès pénal contre le groupe et ses dirigeants, ainsi qu’une amende de près de 25 milliards de dollars.

Dave Calhoun, patron de Boeing depuis début 2020 et qui doit prendre une retraite anticipée d’ici la fin de l’année en raison des problèmes de l’avionneur, a reconnu mardi devant une commission d’enquête sénatoriale la « gravité » de la situation. Il a déclaré que des progrès avaient déjà été réalisés.

Mais, selon le New York Times, un procès pénal aboutit souvent au dépôt de bilan de l’entreprise ciblée. Pourtant, Boeing est un groupe crucial pour l’économie américaine et pour la sécurité nationale.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les perspectives estivales d’Ubisoft prennent le marché d’assaut – .
NEXT Le HCP table sur une croissance de 3,7% en 2025 – Aujourd’hui le Maroc – .