Maxime parcourt les villages sans commerce du Calvados pour servir l’apéritif

Maxime parcourt les villages sans commerce du Calvados pour servir l’apéritif
Maxime parcourt les villages sans commerce du Calvados pour servir l’apéritif

Par

Nathan Blouin

Publié le

16 juin 2024 à 19h00

Voir mon actualité
Suivre La Voix le Bocage

Dans la vie, Maxime Esnaud a deux passions : restauration et le véhicules anciens. C’est également dans le premier nommé qu’il effectua ses études, avant de travailler pleinement à leur conclusion. «J’ai été dans plusieurs Restaurants », confirme-t-il en souriant.

En revanche, le natif de Villy-Bocage, dans le Calvados, n’a pas pu, alors, concilier sa deuxième passion avec la première. Une chose qu’il cherchait à remède via un projet qu’il préparait depuis maintenant cinq ans… Et qui a enfin abouti matérialisédepuis le mardi 4 juin 2024.

Celui de lancer » Au tire-bouchon “, UN bistro ambulant déambulant dans le Calvados, à bord d’un petit camion Citroën type HYà partir de 1980.

Je l’ai acheté spécialement pour ce projet en octobre dernier. Mon beau-père et moi l’avons entièrement rénové nous-mêmes pour qu’il soit prêt début juin.

Maxime Esnaud

Une activité saisonnière

Maxime Esnaud imagine son nouveau métier de activité saisonnièrequ’il réalisera chaque année » entre avril et octobre « . « Le reste de l’année, je chercherai un autre emploi, probablement dans la restauration « classique ». »

Force est de constater qu’il ne risque pas de perdre ses repères entre deux hivers, car l’activité s’annonce prometteuse. intensif dans la camionnette ; Les clients d’Au Tire Bouchon ont le choix entre boissons (bière pression, cidre, vin, soda, café, etc.) et nourriture (planche de charcuteries et fromages…).

Vidéos : actuellement sur Actu

Des options qu’ils pourront ensuite savourer en s’installant dans l’espace que Maxime Esnaud a conçu autour de son bistrot ambulant, « dans le style guinguette », selon son destinations.

Une balade dans le Pré-Bocage et sur le littoral

Ses destinations, en effet, ne sont en aucun cas choisies au hasard.

L’idée originale du projet était d’offrir aux petites villes sans commerces un service de bistro comme autrefois.

Parmi ces communes, il était évidemment impossible de ne pas compter Villy-Bocage. Deux autres villages de Pré-Bocage sont également concernées, à savoir Cahagnes et Monts-en-Bessin, ainsi que d’autres plus proches du côtéavec Port-en-Bessin, Asnelles et Fontaine-Henry.

Lors de la première journée à Villy-Bocage, le mercredi 5 juin. ©DR

” Je suis allé solliciter municipalités ces derniers mois pour leur offrir ce service. Il était très compliqué, j’ai dû faire au moins 50 demandes, il y a eu beaucoup de refus. » La liste pourrait cependant évoluer Ou développer progressivement.

En attendant, le restaurateur de 26 ans fait le point » très positif » de sa première semaine, malgré les complications provoquées par le 80ème anniversaire du Débarquement.

J’avais environ 200 clients, qui m’ont fait de très bons retours sur les produits et le concept. Le côté vintage est très apprécié, il attire les regards. D’ailleurs, lorsque je me suis retrouvé coincé dans les embouteillages lors des commémorations à Arromanches, les gens m’ont repéré et sont descendus des voitures pour venir me demander à boire. J’ai très bien vendu !

Au Tire-bouchon. Bistrot mobile. Programme actuel : mardi, camping la prairie de Port-en-Bessin / mercredi, Villy-Bocage ou Cahagnes ou Monts-en-Bessin / jeudi, Asnelles / vendredi, Fontaine-Henry / week-end, événements privés. De 18h à 22h30 Sera également présent à Villers-Bocage pour Villers en fête, le 29 juin. Plus d’informations sur la page Facebook « Au Tire Bouchon ».

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon Actu.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT BMW va copier Hyundai pour ses voitures de sport électriques – .