Licencié à cause de la couleur de son pantalon, il a intenté une action en justice qui a donné raison… à l’employeur

Licencié à cause de la couleur de son pantalon, il a intenté une action en justice qui a donné raison… à l’employeur
Licencié à cause de la couleur de son pantalon, il a intenté une action en justice qui a donné raison… à l’employeur

Avouons-le, la raison de ce licenciement est quelque peu baroque. Il est rare qu’une entreprise se sépare d’un employé simplement à cause de la couleur de ses vêtements de travail… Or, c’est précisément ce qui s’est passé dans cette usine de Rhénanie du Nord-Westphalie (Allemagne). ).

Licenciement prononcé en novembre 2023

Dans l’atelier, la direction impose à ses ouvriers de porter des vêtements de travail réglementaires, notamment des pantalons rouges, rapporte le journal allemand Der Spiegel. Une couleur pas vraiment du goût d’un salarié qui refusait d’enfiler cet « uniforme » pour une simple raison esthétique.

Après plusieurs avertissements sans effet, la direction a fini par se séparer de ce salarié récalcitrant qui a reçu sa lettre de licenciement en novembre 2023. L’intéressé a alors saisi la justice et lancé une demande de licenciement abusif.

Le tribunal accueille l’argument de la sécurité au travail

Cette histoire de couleurs a donc été étudiée par les juges… qui ont vu du rouge. Le verdict a confirmé la décision de l’entreprise au motif que dans cette usine, la couleur rouge devait être considérée comme un élément de sécurité rendant le salarié plus visible. L’environnement direct de cet ouvrier de montage étant constitué de chariots élévateurs en mouvement, cet argument de la couleur rouge distinctive pesait très lourd.

Lire aussi : Elle profite de l’absence de son squatteur pour changer les serrures : « Financièrement, j’avais hâte »

« L’employeur avait le droit d’imposer le rouge comme couleur des pantalons de protection au travail »a expliqué le Tribunal foncier de Düsseldorf dans son arbitrage rendu mardi 21 mai 2024.

Le plus surprenant, peut-être, dans cette affaire est que le plaignant travaillait dans cette entreprise depuis 2014. Avant ce blocage esthétique soudain, c’est le moins qu’on puisse dire, il s’était jusque-là toujours conformé à la réglementation pantalon rouge.

Apprendre encore plus…

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le Trésor réalise une levée cumulée de 5,4 milliards de dirhams
NEXT La création d’emplois est le plus grand défi économique de l’Inde, selon les experts politiques : sondage Reuters