La mobilité au Québec, une affaire de biens aussi

La mobilité au Québec, une affaire de biens aussi
La mobilité au Québec, une affaire de biens aussi

La mobilité dans la grande région de Québec a été largement discutée et médiatisée au cours des dernières années, souvent sous l’angle de la mobilité des personnes. Cependant, un aspect moins visible, mais tout aussi crucial, est la logistique du transport de marchandises, qui joue un rôle central dans le développement économique de la région, véritable carrefour stratégique pour le commerce en Amérique du Nord.

L’importance de la logistique du transport de marchandises repose sur plusieurs piliers, parmi lesquels sa position géographique avantageuse, ses infrastructures de transport diversifiées et la nature de son tissu économique. La position du Québec, en bordure de la Voie maritime du Saint-Laurent, offre un accès direct aux marchés internationaux, renforçant ainsi son rôle de porte d’entrée pour les marchandises circulant entre l’Europe, l’Asie et les Amériques. Cette accessibilité est essentielle pour attirer les investissements dans des secteurs clés tels que la distribution, la fabrication et la vente en gros.

Les infrastructures de transport, avec les ports, les aéroports et les réseaux routiers et ferroviaires, jouent également un rôle important. Le port de Québec, l’un des plus grands ports en eau profonde en Amérique du Nord, et l’aéroport international Jean-Lesage, qui vient d’être nommé 2e meilleur aéroport du pays et qui gère le fret aérien, offre une grande flexibilité dans les options de transport. Cette infrastructure permet d’optimiser les chaînes d’approvisionnement, en réduisant les coûts et les délais de livraison, ce qui est vital pour l’efficacité des entreprises locales.

La logistique des transports est étroitement liée à la croissance économique de la région, stimulant l’emploi dans les secteurs du transport, de la logistique et de la distribution et incitant les entreprises à établir des centres de distribution régionaux. Cela favorise les investissements directs étrangers et soutient le développement économique.

Cependant, la dépendance à l’égard d’un moyen de transport unique capable d’accueillir les poids lourds entre la Rive Sud et la Rive Nord représente un défi de taille. Cette situation démontre l’importance d’investir dans les infrastructures de transport et de planifier stratégiquement pour anticiper la croissance future, tout en s’adaptant aux nouvelles technologies pour améliorer l’efficacité. Les initiatives visant à créer une logistique plus durable, notamment en incluant l’électrification des transports, sont également essentielles pour répondre aux préoccupations environnementales et sociales.

En conclusion, la logistique du transport de marchandises constitue un pilier fondamental de l’économie de la région de Québec, déterminant dans la facilitation des échanges commerciaux, le soutien à la croissance économique et l’attraction des investissements. Face aux défis à venir, notamment la limitation imposée par l’utilisation exclusive d’un mode de transport unique pour les poids lourds entre Lévis et Québec, il est impératif pour la région de continuer à innover et à investir dans ses infrastructures de transport pour maintenir son avantage. compétitif et assurer sa prospérité économique à long terme.

Steeve Lavoie est président-directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie du Québec.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV plus de 35 millions d’abonnés fin mars
NEXT Le groupe Casino, en proie à de graves difficultés financières, a vendu 121 magasins à Auchan, Les Mousquetaires et Carrefour