Renault et Nissan vont revoir les termes de l’Alliance

Renault et Nissan vont revoir les termes de l’Alliance
Renault et Nissan vont revoir les termes de l’Alliance
--

Renault va réduire drastiquement sa participation dans Nissan à 15%, exactement le même pourcentage d’actions Renault que contrôle le constructeur japonais.

Renault et Nissan vont redéfinir les termes de leur Alliance dans les prochains jours. Les dernières informations suggèrent que Renault réduira son poids dans l’actionnariat de Nissan, de sorte que la participation de chaque marque dans l’entreprise étrangère sera la même.

L’association entre Renault et Nissan est asymétrique, c’est pourquoi au Japon règne depuis un certain temps un sentiment de rancoeur : la marque au losange contrôle 43,5 % des parts du constructeur japonais, mais ce dernier n’a en sa possession que les 15 % de la maison française.

La disgrâce de Carlos Ghosn, la crise économique profonde de Nissan et l’arrivée au pouvoir de Luca de Meo ont semblé calmer les eaux pendant un moment, mais rien n’est plus éloigné de la vérité. À l’automne 2022, en effet, des rumeurs de repenser l’Alliance ont déjà émergé.

De Meo s’est rendu au Japon pour coïncider avec le Grand Prix de Formule 1 et a profité de son séjour à Tokyo pour rencontrer son homologue Nissan, Makoto Uchida. C’était la première rencontre face à face entre les deux principaux dirigeants pour parler de l’avenir.

Renault a assisté à la réunion avec l’intention de faire avancer Horse et Ampere. La première, une nouvelle coentreprise avec Geely qui dirigera le développement et la production de voitures hybrides pour l’ensemble de l’Alliance. La seconde, une nouvelle business unit qui regroupe les sociétés électriques de Renault.

Comme le rapportait à l’époque le Financial Times, Nissan avait compris que ces demandes étaient une occasion en or de se renforcer et d’exiger en retour une refonte de l’Alliance. Les négociations se sont poursuivies depuis lors et ont maintenant abouti.

Renault annoncera dans les prochains jours qu’il rapprochera sa participation de celle de Nissan, ce qui signifie qu’il réduira son poids dans l’actionnariat de la marque japonaise de 43,5 % à seulement 15 %. Cela pourrait devenir officiel dès le 1er février, selon les informations avancées par Reuters.

---

Entre autres raisons, les négociations ont pris plus de temps que prévu parce que Nissan craignait que des entreprises extérieures à l’Alliance accèdent à des informations privilégiées. Les dernières précisions de Renault auraient satisfait les exigences des dirigeants japonais.

Selon Reuters, le 26 janvier, les termes de cette restructuration seront entérinés lors d’une réunion de la direction de l’Alliance qui se tiendra au Japon et à laquelle participeront les hauts dirigeants de Renault.

L’accord qui en résulte doit être ratifié par le conseil d’administration de chaque société. L’annonce officielle pourrait avoir lieu au cours de la première semaine de février.

Si vous voulez lire plus de nouvelles comme celle-ci, visitez notre Flipboard

Tags: Renault Nissan vont revoir les termes lAlliance

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

---

NEXT Groupe sur le cap de l’austérité : Paypal licencie 7% de ses effectifs