« Non, le regroupement de l’audiovisuel public, ce n’est pas le retour de l’ORTF ! – .

« Non, le regroupement de l’audiovisuel public, ce n’est pas le retour de l’ORTF ! – .
« Non, le regroupement de l’audiovisuel public, ce n’est pas le retour de l’ORTF ! – .

TRIBUNE – L’ancien président de Radio France défend le projet de fusion de la radio et de la télévision publiques. Loin des caricatures comparant ce groupement à l’ORTF, il estime que cela permettrait de renforcer le service public audiovisuel sans nuire au pluralisme ni à la liberté d’information.

Depuis quelques temps, on entend revenir dans le débat public un acronyme curieux et exotique, que les moins de 60 ans ne peuvent pas reconnaître : ORTF ! Alors, à quoi pourrait ressembler cet animal bizarre comparé à un dinosaure d’aujourd’hui ? Rassurons ceux qui sont enclins à s’inquiéter : nous parlons bien d’une époque définitivement et heureusement révolue dans l’histoire médiatique française. Imaginez : un monopole télévisuel doté d’abord d’une seule chaîne, puis laborieusement d’une seconde. Un monopole également pour la radio d’État, au point qu’il a fallu de nombreuses négociations douteuses pour que les concurrents privés puissent émettre sur les ondes longues depuis l’étranger, en Sarre pour Europe 1, au Luxembourg pour RTL et depuis Monaco pour RMC. La démocratie et la liberté d’expression méritent sans aucun doute un meilleur traitement.

L’ORTF est donc devenue, tout naturellement, synonyme de contrôle politique sur la radio et la télévision, comme nous l’avons vu…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Voulez-vous en savoir plus?

Débloquez tous les objets immédiatement.

Déjà inscrit? Se connecter

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV il y aura un film ! – .
NEXT On connaît déjà la date de sortie des nouveaux épisodes