Des renforts pour lutter contre les incendies menaçant les chutes Churchill

Des renforts pour lutter contre les incendies menaçant les chutes Churchill
Des renforts pour lutter contre les incendies menaçant les chutes Churchill

Les efforts pour contenir les incendies de forêt qui menacent la municipalité de Churchill Falls et la centrale électrique du même nom ont été couronnés de succès jeudi, mais les vents violents prévus pour vendredi inquiètent les autorités provinciales.

Mercredi soir, deux avions ravitailleurs déployés par la Société de protection des forêts contre les incendies (SOPFEU) sont arrivés du Québec pour prêter main-forte aux équipes du Labrador qui luttent contre deux incendies menaçants. Chutes Churchill.

La centrale de Churchill Falls produit 15 % de l’électricité consommée au Québec et 25 % de celle utilisée à Terre-Neuve-et-Labrador.

Deux autres avions-citernes, envoyés par l’Ontario, arriveront dans la journée.

Selon l’agent des incendies de forêt de Terre-Neuve-et-Labrador, Marc Lawloril y a eu 10 incendies qui ont fait rage au Labrador vendredi.

Les quelque 600 résidents de Churchill Falls et 200 entrepreneurs d’Hydro Terre-Neuve-et-Labrador ont été évacués mercredi soir.

Photo : Radio-Canada

Les autorités se concentrent sur les incendies les plus préoccupants, notamment deux qui menacent encore Chutes Churchill.

Le premier incendie, situé à 7 km au sud-ouest de la commune, est toujours considéré comme non maîtrisé. Les équipes ont toutefois réussi à ralentir sa progression jeudi.

L’autre est à 17 km de la communauté, le long de la route translabradorienne.

Cependant, des vents du nord-ouest de 30 km/h, avec des rafales de 50 km/h, sont attendus dans la région et pourraient compliquer le travail des équipes de lutte contre les incendies.

Le vent donne de l’oxygène et de l’énergie au feu. Combinées à des températures élevées, à une faible humidité relative et à un faible combustible, ce sont les conditions parfaites pour un incendie.explique M. Lawlor.

La perspective de vents violents inquiète également le député pour Lac Melville, Perry Trimper. Même si le feu reste pour l’instant sur la rive sud du fleuve Churchillles vents pourraient permettre au feu de traverser le cours d’eau.

Si le vent change, se déplace un peu vers l’ouest, c’est un problème car le feu pourrait traverser la rivière, où se trouvent une communauté et une grande centrale hydroélectrique.il précise

Contenir le feu

Lorsque les deux avions-citernes arriveront de l’Ontario, ils seront huit avions pour lutter contre les incendies qui menacent la centrale électrique de Chutes Churchill.

Ouvrir en mode plein écran

Les avions-citernes déployés pour lutter contre les incendies de forêt qui menacent les chutes Churchill ont réussi à ralentir leur progression jeudi.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Selon Marc Lawlorleur mission sera vendredi pour prévenir l’incendie situé à 7 km de Chutes Churchill pour se rapprocher de la municipalité.

Les équipes déployées sur le terrain s’attaquent aux points chauds de l’incendie situés le long de la route translabradorienne.

Avec les informations d’Héloïse Rodriguez et Patrick Butler

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV JERA redémarre 2,35 GW d’unités à gaz, la réserve de puissance du Kansai plonge – .
NEXT Le président de la Fed déclare qu’il accorde plus d’attention au marché de l’emploi.