Joost Klein, le candidat néerlandais, privé de répétitions après un « incident », ce que l’on sait

Joost Klein, le candidat néerlandais, privé de répétitions après un « incident », ce que l’on sait
Joost Klein, le candidat néerlandais, privé de répétitions après un « incident », ce que l’on sait
>>>>
JESSICA GOW / AFP Joost Klein s’est qualifié jeudi soir pour la finale de l’Eurovision 2024 avec sa chanson “Europapa”.

JESSICA GOW / AFP

Joost Klein s’est qualifié jeudi soir pour la finale de l’Eurovision 2024 avec sa chanson “Europapa”.

EUROVISION – Avant la grande finale, c’est déjà le chaos. Alors qu’il était attendu sur scène pour la première répétition générale avant la grande finale du concours Eurovision 2024 à Malmö (Suède), le chanteur Joost Klein, représentant les Pays-Bas, n’a pas saisi le micro ce vendredi 10 mai.

Les organisateurs du télécrochet ont parlé d’un « incident » – dont la nature n’a pas été précisée – impliquant l’interprète qui figure parmi les favoris de cette édition. Voici ce que l’on sait de cette situation confuse, alors que le concours européen de chant est déjà perturbé par le contexte géopolitique international autour d’Israël.

· Défilé des drapeaux puis départ

Ce vendredi 10 mai, le candidat des Pays-Bas Joost Klein était en effet présent en costume de scène en début d’après-midi pour le traditionnel défilé d’ouverture sur la scène de la Malmö Arena, comme le rapportent les journalistes présents sur place.

En cinquième position dans l’ordre de passage, l’interprète deEuropapa n’est cependant pas apparu sur scène environ 30 minutes plus tard. Et la répétition est passée directement de la chanson numéro 4 du Luxembourg à la chanson numéro 6, d’Israël.

Le site spécialisé Monde de l’Eurovision précise qu’aucune information n’a été communiquée par la production à cette époque, qui s’est contentée de diffuser un extrait d’une autre répétition de Joost Klein lors du récapitulatif final de la première répétition.

· « Incident » avec Joost Klein, privé de la deuxième répétition

Peu après la fin de la répétition, l’Union européenne de radiodiffusion (UER), l’organisateur du concours, a publié une déclaration sur la situation. ” Nous enquêtons actuellement sur un incident qui nous a été signalé et impliquant l’artiste néerlandais. Il ne répétera pas jusqu’à nouvel ordre “, ont sobrement indiqué les organisateurs, apportant à cela une nouvelle couche de confusion et de mystère ” incident « .

La lecture de ce contenu peut entraîner le dépôt de cookies par l’opérateur tiers qui l’héberge. Compte tenu des choix que vous avez exprimés concernant le dépôt de cookies, nous avons bloqué l’affichage de ce contenu. Si vous souhaitez y accéder, vous devez accepter la catégorie de cookies « Contenu tiers » en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire la vidéo

“L’enquête sur l’incident présumé impliquant Klein n’est pas encore terminée”a depuis indiqué l’association néerlandaise de l’audiovisuel public. “Cela signifie que Joost n’est pas autorisé à répéter ce soir.”

L’association néerlandaise de la radiodiffusion publique a également indiqué qu’elle était « pourparlers permanents » avec l’UER pour connaître l’avenir de son candidat au concours.

En son absence, sa prestation ne sera jugée que sur son passage en demi-finale. En effet, cette deuxième répétition avant la finale permet aux jurys nationaux des 37 pays de voter, car les résultats reposent à 50% sur eux et à 50% sur les téléspectateurs.

· Drapeau sur la tête et contexte géopolitique

Si les organisateurs n’évoquent pas la nature de l’incident reproché à Joost Klein, son comportement lors d’une conférence de presse dans la soirée du jeudi 9 mai a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, comme le rapporte Nouvelles du ciel. Lors de cette réunion à l’issue de la deuxième demi-finale, les 10 candidats nouvellement sélectionnés pour la finale ont répondu aux questions des journalistes accrédités. Parmi ces finalistes, on retrouve Joost Klein pour les Pays-Bas et Eden Golan pour Israël.

Joost Klein s’est alors rapidement fait remarquer en cachant son visage sous un drapeau semblant correspondre aux couleurs de son pays d’origine. Mais c’est vers la fin de la conférence de presse que l’attitude de Joost Klein a suscité des interrogations. Toujours selon Nouvelles du cielRadio polonaise Bulletin a posé une question à Eden Golan en pleine tourmente due aux nombreuses manifestations de soutien au peuple palestinien à Malmö.

La journaliste polonaise a ainsi interrogé la candidate sur le risque qu’elle pouvait représenter pour la sécurité des autres candidats en étant présente jusqu’à la finale du concours. Une question interrompue par le modérateur de la conférence de presse Jovan Radomir, qui a rappelé à la représentante israélienne qu’elle n’avait aucune obligation de répondre à cette question. De quoi provoquer une réaction inattendue de la part de Joost Klein, qui a sorti la tête de son drapeau pour s’exclamer : « Et pourquoi pas ? “, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous :

La lecture de ce contenu peut entraîner le dépôt de cookies par l’opérateur tiers qui l’héberge. Compte tenu des choix que vous avez exprimés concernant le dépôt de cookies, nous avons bloqué l’affichage de ce contenu. Si vous souhaitez y accéder, vous devez accepter la catégorie de cookies « Contenu tiers » en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire la vidéo

Mais Eden Golan a quand même tenu à répondre : « Je pense que nous sommes tous ici pour une seule et unique raison. Et l’UER prend toutes les précautions de sécurité pour faire de ce lieu un lieu sûr et solidaire pour tous. »

· Nettoyage d’Instagram

Si rien ne permet d’affirmer que cet événement soit lié à l’absence de Joost Klein sur scène ce vendredi, d’autres éléments posent question sur la participation néerlandaise à la finale. Il n’y a qu’à se rendre sur le compte Instagram de l’artiste de 26 ans, qui n’a pas manqué de partager sa joie après la qualification des Pays-Bas pour la finale.

Mais désormais, plus aucune story liée à sa qualification de jeudi soir n’apparaît sur son compte, alors qu’elle est censée être visible vingt-quatre heures, à moins de les supprimer manuellement. C’est ce que dit le journaliste de 20 minutess Fabien Randanne, grand spécialiste de l’Eurovision présent en Suède.

Voir aussi sur Le HuffPost :

La lecture de ce contenu peut entraîner le dépôt de cookies par l’opérateur tiers qui l’héberge. Compte tenu des choix que vous avez exprimés concernant le dépôt de cookies, nous avons bloqué l’affichage de ce contenu. Si vous souhaitez y accéder, vous devez accepter la catégorie de cookies « Contenu tiers » en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire la vidéo

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 5 règles d’or pour admirer rapidement votre beauté incomparable
NEXT Le Sahel doit collectivement surmonter ses contraintes