La flamme olympique est-elle attendue par les Millavois ? – .

La flamme olympique est-elle attendue par les Millavois ? – .
La flamme olympique est-elle attendue par les Millavois ? – .

Millau se prépare doucement mais sûrement à accueillir la flamme olympique ce lundi 13 mai au matin.

La flamme olympique a entamé son tour de France. Après une arrivée réussie à Marseille, elle est ce vendredi, dans le Var, pour la première véritable étape du relais qui la mènera à la vasque olympique, à Paris, lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux. Lundi, elle sera à Millau, assez tôt le matin (8h40 pour le grand public), pour un défilé de 50 minutes entre le Parc des Sports et les Mandarous.

En accueillant cet événement dans la ville du gant, la municipalité a capitalisé sur l’enthousiasme populaire et les scènes de liesse, comme l’effervescence à Marseille lorsque le flambeau a touché terre. Ce vendredi, à Saint-Raphaël (Var), dans des horaires similaires au passage dans le Sud Aveyron, l’engouement était proportionnel. Les nuées de personnes et de téléphones le long du cortège étaient un peu moins denses que dans les Bouches-du-Rhône, mais le public a répondu présent. En sera-t-il de même à Millau lundi matin ?

“C’est très bien pour les enfants”

Déjà, les enfants des écoles de la communauté de communes et d’ailleurs seront aux premières loges pour assister à ce spectacle. Il y en aura près de 3 000 placés le long du parcours. “Je trouve que c’est intéressant mais le planning n’est pas fou, c’est dommage qu’elle ne soit pas là à 17h30 quand tout le monde sort du travail, note Guillaume, jeune papa millavoisien. Après je pense que c’est très bien pour les enfants et les écoles qui participeront à cette célébration. En effet, en fin de journée, lundi, la flamme sera à Montpellier.

« Un peu abstrait » pour les adolescents

Dans les clubs de la cité des gants, l’enthousiasme est plutôt partagé chez les jeunes. “Les adolescents n’y prêtent pas trop attention, observe Olivier Azzara, éducateur au SOM Basket. Quand nous en avons parlé à certaines personnes, elles ne le savaient même pas. Je pense que les plus jeunes, avec tout le travail qui se fait dans les écoles, seront plus marqués. Quand on a demandé aux joueurs de la section sportive Marcel-Aymard de voir le passage de la flamme, près de la moitié n’ont pas voulu, cela reste abstrait pour eux. Chez les voisins du rugby “Les pensionnaires du centre de formation Jean-Vigo ont répondu présent lorsque nous leur avons demandé d’y assister”, note Jonathan Santos, éducateur SOM.

Les activités continuent

Le cortège devrait quand même attirer des curieux, dont Sylvie, de passage à Millau pour ce long week-end. “Même si nous avons quelques soucis de sécurité, nous serons au bord de la route pour le voir passer.” Les vacanciers, arrivés en nombre depuis mercredi, profitent des activités proposées dans le cadre de l’accueil de la flamme olympique. « Nous avons vu très peu de Millavois depuis notre installation, » concède Olivier Azzara, qui gère le terrain de basket 3×3 de la place des Consuls. Cela intéresse beaucoup les gens de l’extérieur, c’est une bonne chose pour la ville. Grâce à l’accueil du convoi olympique, certains hôteliers ont pu s’approvisionner pour la nuit de dimanche à lundi.

Jusqu’à lundi, les activités se poursuivront avec du beach-volley ce vendredi après-midi au Golf café, du football et du handball en 4 contre 4 samedi place Emma-Calvé ainsi que diverses démonstrations sportives en centre-ville pour terminer par la montée du Pouncho sur Dimanche, à 18h30

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV choquée et en colère, Estelle Denis vide son sac sur les JO dans C à vous
NEXT Aubameyang termine meilleur buteur du tournoi