Une journée pour sensibiliser à la maltraitance des personnes âgées

Une journée pour sensibiliser à la maltraitance des personnes âgées
Une journée pour sensibiliser à la maltraitance des personnes âgées

Créée par l’ONU en 2006, la Journée mondiale contre la maltraitance des personnes âgées a depuis lieu chaque année le 15 juin. Son objectif est de sensibiliser les citoyens et les pouvoirs publics aux violences infligées à nos aînés à la maison et dans les institutions. A La Réunion, l’association « Allô maltraitance des personnes âgées et handicapées » (ALMA) œuvre toute l’année pour accompagner les seniors. En 2023, ALMA écoute a reçu 560 appels téléphoniques pour des signalements, des accompagnements de situation, des témoignages, des demandes d’informations, des formations, des suivis de dossiers, de l’administration. (Photo photo RB imazpress)

Cette année, cette journée de sensibilisation à la bien-traitance aura lieu le 21 juin à l’EHPAD Fabien Lanave du Port, en partenariat avec l’Organisation Éunionnaise d’information et d’accompagnement des personnes âgées et l’association France Alzheimer Réunion. . Elle sera couplée à la journée annuelle de la fondation Père Favron du centre gérontologique ouest.

« La maltraitance est un phénomène mondial qui touche principalement les groupes les plus vulnérables car ils sont souvent isolés et incapables de se défendre. La maltraitance survient dans une relation de confiance, de dépendance, de soin ou de soutien et se produit le plus souvent dans le milieu familial (37%) et à la maison (74%)” détaille l’association.

Selon l’OMS, une personne âgée sur dix est victime chaque mois de maltraitance à domicile ou en institution (ou de négligence : manque d’aide dans les activités quotidiennes pour ceux qui ont besoin d’accompagnement). La maltraitance peut prendre plusieurs formes : physique, psychologique, ou encore financière, médicinale, civique, etc. et peut parfois être associée à la même personne.

Dans les EHPAD, toujours selon l’OMS, 2 personnels sur 3 reconnaissent avoir commis un acte de maltraitance. En France, on estime que seulement 5 % des situations de maltraitance donnent lieu à un signalement.

De nombreux centres d’écoute ALMA existent sur le territoire national et dans les départements d’outre-mer, mobilisant quelque 600 bénévoles formés.
A La Réunion, le service d’écoute ALMA avec ses 10 bénévoles assure 2 heures par semaine, le mardi matin et le jeudi après-midi, au 0262 41 53 48.

Les autres jours, un répondeur oriente les appelants.

Quelles sont les missions d’ALMA ? –

Sa mission principale est de répondre aux appels téléphoniques les jours d’écoute et d’analyser les informations communiquées par les appelants afin d’identifier s’il y a effectivement abus, de le signaler à l’un de nos partenaires (Conseil Départemental, ARS, CCAS, etc…). l’appel peut demander l’anonymat.

Autres missions d’ALMA : répondre aux demandes de sensibilisation à la Bientraitance formulées par les centres de formation qui préparent aux métiers de l’accompagnement des personnes âgées (aides à domicile, aides-soignants, infirmiers, familles d’accueil, famille d’accueil).

L’association fonctionne grâce aux subventions de l’Etat et du Département. Il est géré par des bénévoles formés.

Quelques chiffres du rapport d’activité 2023 –

En 2023, ALMA écoute a reçu 560 appels téléphoniques pour des signalements, des accompagnements de situation, des témoignages, des demandes d’informations, des formations, des suivis de dossiers, de l’administration (contre 712 appels en 2022)

De ces 560 appels, 187 concernaient des questions administratives et 161 concernaient des suivis de dossiers. ALMA a ouvert 116 nouveaux dossiers dont 105 dossiers correspondaient à une situation préoccupante, 9 à un accompagnement situationnel, 2 à des témoignages, 28 à des demandes d’informations et d’orientation.

Quels abus sont observés, par ordre d’importance en 2023 ?

– Exploitation financière 26
– Abus psychologique 25
– Négligence 20
– Violence physique 17
– Atteinte aux droits 16
– Abus médical 3

Parfois plusieurs formes de maltraitance peuvent se cumuler à l’égard d’une même personne.

Les bénévoles d’écoute ont assuré 81 postes, ce qui représente 621 heures d’écoute. Les référents ont passé 311 heures à traiter et suivre les dossiers. 591 heures ont été accomplies pour des tâches administratives.

En 2023, les bénévoles d’ALMA Réunion constatent « beaucoup de désarroi, des appels à l’aide, un immense besoin d’être écoutés, entendus. Ce constat est sans doute lié aux années d’après « Covid » dont les répercussions se sont bien fait sentir avec l’inflation, et une hausse du chômage.

www.imazpress.com/ [email protected]

Actualités de La Réunion, Maltraitance, Gramoun

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Deux changements tactiques majeurs pour Pierre Sage ! – .
NEXT Griezmann, un scandale dénoncé en Espagne !