les Voltigeurs de Drummondville doivent maintenant espérer réaliser ce qu’une seule équipe a fait dans l’histoire

les Voltigeurs de Drummondville doivent maintenant espérer réaliser ce qu’une seule équipe a fait dans l’histoire
les Voltigeurs de Drummondville doivent maintenant espérer réaliser ce qu’une seule équipe a fait dans l’histoire

Ce n’est pas fini pour les Voltigeurs de Drummondville, mais disons que leur situation est loin d’être idéale.

Après avoir perdu 4 à 0 samedi contre les Knights de London, les hommes de Sylvain Favreau se sont inclinés 4 à 3 contre l’équipe hôte, le Spirit de Saginaw, pour porter leur fiche à 0-2.

Cette défaite complique les choses pour les Voltigeurs. Non, ce n’est pas fini pour autant. Drummondville devra absolument remporter son match de mardi contre les Warriors de Moose Jaw pour, à tout le moins, participer au match décisif de jeudi. Si les Warriors perdaient leur match de lundi contre Londres, celui de mardi contre Drummondville enverrait automatiquement le vainqueur en demi-finale, tandis que le perdant serait éliminé.

Une seule équipe a remporté la Coupe Memorial après avoir débuté le tournoi 0-2 : les Spitfires de Windsor en 2009.

Il y a donc encore de l’espoir.

« Ce n’est pas la position dans laquelle nous voulions être », a admis l’attaquant Justin Côté. Nous sommes une équipe qui a fait face à beaucoup d’adversité et cela ne nous fait pas peur. On revient à nos livres, on va voir ce qu’il faut corriger et on va revenir très fort lors du prochain match.

“[On est 0-2]«C’est la réalité», a ajouté l’entraîneur Sylvain Favreau. Il y a de la frustration parce qu’on vient de perdre un match, mais les gars sont matures. On parle souvent du fait que nous recherchions de la maturité et de l’expérience. Le tournoi n’est pas terminé, nous devons nous ressaisir et être prêts pour le prochain match.

Match à bascule

Les Voltigeurs ont joué un meilleur match contre le Spirit que samedi contre les Knights de London, une rencontre où Drummondville a joué à 80 % de sa capacité, selon Favreau.

Mais force est de constater que son équipe n’a toujours pas été capable de fournir un effort constant pendant 100% d’un match dans ce tournoi. Après avoir démarré sur les chapeaux de roues en première période, prenant une avance de 2-0 après 20 minutes, Drummondville a été méconnaissable pendant la majorité de la deuxième période, laissant le Spirit reprendre le rythme et égaliser avant que Justin Côté ne donne un 3 aux Voltigeurs. -2 avance avant la fin de la période. Tout cela rendu possible grâce au génie de Riley Mercer, encore une fois solide devant son filet.

« En première mi-temps, nous avons été très, très bons. Nous avons joué dans notre identité et dans notre structure mais j’ai beaucoup moins aimé notre deuxième période. Nous avons perdu de l’élan avec notre gestion de la rondelle qui faisait parfois défaut», a expliqué l’entraîneur-chef des représentants de la LHJMQ.

Nic Sima, au début de la troisième période, puis Hunter Haight au milieu de la troisième période, sur un avantage numérique alors que l’as défenseur Vsevolod Komarov était au banc des punitions, ont cependant détruit les chances des Voltigeurs par la suite.

Avec cette deuxième victoire consécutive, Saginaw s’assure une place en demi-finale et pourrait accéder directement au match ultime avec une victoire contre Londres mercredi.

Ça se prépare lors de la mise au jeu officielle !

C’est cliché, mais chaque détail compte si l’on veut gagner un match de hockey. Et parfois, cela commence même lors de la mise au jeu officielle…

Normalement, la mise au jeu cérémoniale est remportée par le joueur représentant l’équipe locale. Cela a toujours été ainsi, c’est une tradition.

Dimanche, les Voltigeurs étaient l’équipe « à domicile » sur la feuille de match, même si le Spirit jouait à domicile, le Dow Event Center, puisqu’ils sont l’équipe hôte de la compétition.

Donc, techniquement, c’est le capitaine des Voltigeurs Woodworth qui devait remporter la mise en jeu avant de passer aux traditionnelles poignées de main. Mais le capitaine du Spirit, Braden Haché, a quand même tenté de ramener la rondelle à son côté.

Sans dire que Woodworth n’a pas aimé, disons simplement qu’il a fait en sorte que c’est lui qui allait remporter cette foutue mise en jeu !

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Hakimi demande le divorce
NEXT Dix jeunes rejoignent le Centre de Formation