PORTRAIT. Légende vivante du sport à Poitiers, Claude Brunet porte la flamme olympique à Vienne

PORTRAIT. Légende vivante du sport à Poitiers, Claude Brunet porte la flamme olympique à Vienne
PORTRAIT. Légende vivante du sport à Poitiers, Claude Brunet porte la flamme olympique à Vienne

Claude Brunet est l’un des porteurs de la flamme olympique à Montmorillon, ce samedi 25 mai. Député chargé des sports à la mairie de Poitiers et vice-président du Comité départemental olympique et sportif (CDOS), il est surtout fondateur d’une club de football du quartier des Couronneries (Poitiers) dans lequel il est toujours actif.

Kylian Mbappé, Lionel Messi… Beaucoup de jeunes souhaitent devenir des stars du football. L’un d’eux, entre deux passes lors d’un entraînement, ne cache pas ses ambitions : «un jour je veux devenir Cristiano Ronaldo.» Si la marche est encore haute, de nombreux jeunes du quartier des Couronneries de Poitiers s’entraînent sur les terrains de l’ASAC, Association Sportive et Amicale des Couronneries.

Claude Brunet est celui qui a fondé ce club il y a plus de cinquante ans. Dans les années 1970, aucune maison de jeunesse n’existait dans le quartier. Impossible de pratiquer, avant que Claude décide de faire les choses en grand et de donner la possibilité aux jeunes de jouer.

Les enfants n’étaient pas autorisés sur les pelouses. Et des belles pelouses comme ça, ils étaient plusieurs à jouer dessus, avec un ballon… Et puis, au bout d’un moment, le gardien venait leur prendre leur ballon. Moi, j’allais récupérer le ballon et leur rendrer», dit-il en souriant. “Et c’est là que je me suis dit qu’il fallait créer un club de foot comme ça, les enfants puissent jouer tranquillement

>>

Claude Brunet a été joueur d’une des équipes de Poitiers. Il décide de créer un club dans son quartier des Couronneries.

© Morgane Knoll – France Télévisions

Claude passe une petite annonce dans - et dès la première année, c’est un succès. “Afin de donner encore plus d’activité et d’animation à la ZUP, la création d’un club de football est en cours. pouvait-on lire dans -. “Et j’ai donné mon adresse. Il n’y avait ni Internet ni téléphone portable, mais très vite, des jeunes sont venus sonner à ma porte.

Parmi les premiers licenciés, son petit-fils Tanguy. Grâce à son grand-père, il découvre l’arbitrage et ne s’arrêtera jamais. “Il m’a fait découvrir cette vocation. Depuis l’âge de 13 ans, j’ai commencé à arbitrer et je viens de terminer aujourd’hui ma douzième saison. Désormais, je joue en première division dans le département.

Les gens regardaient les matchs depuis les fenêtres de leur appartement.

Claude Brunet

Fondateur de l’ASAC et porteur de la flamme olympique à Montmorillon

Les années passent et le nombre de licenciés ne cesse d’augmenter. Le club créé par Claude Brunet envisage même de fonder des équipes de jeunes. Un engouement presque inattendu dans le quartier. “Dans les premières années du club, les gens regardaient les matchs depuis les fenêtres de leur appartement. Je me souviens que la ligne de touche était à dix mètres du bâtiment.

Une histoire familiale, définitivement gravée dans la pierre depuis novembre 2023. Dans le quartier des Couronneries, un stade porte désormais son nom. “Cela montre une reconnaissance de l’engagement envers ce quartier et cela signifie beaucoup pour moi. C’est un petit stade, mais il est gratuit, public et ouvert à tous, et c’est le plus important.

>
>

Un stade porte désormais le nom de Claude Brunet.

© Morgane Knoll – France Télévisions

Claude, cependant, n’a pas j’ai raccroché les crampons. A bientôt 80 ans, il vient chaque mercredi prêter main forte à Nadia Stoury, la co-présidente du club. Ensemble, ils ont à cœur de transmettre des valeurs aux jeunes.Avec le football, on fait du social, on fait de l’éducatif. Tous les mercredis après-midi, nous recevons de l’aide aux devoirs. Nous le faisons en partenariat avec les écoles bien sûr et avec l’accord des parents.», explique Claude. “Quand tu prends un enfant, tu le prends pour tout : pour le foot, et pour l’école», ajoute Nadia Stouri.

Grand-père de l’ASAC, il a transmis la flamme du football à des dizaines de générations. Pour les Jeux Olympiques, ce sera une autre flamme qu’il devra porter puisqu’il est l’un des porteurs de la flamme olympique, ce samedi 25 mai, à Montmorillon.

► Suivez le relais de la flamme olympique en direct sur notre chaîne france.tv Paris 2024 – https://www.france.tv/paris-h24/direct.html

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La grille de départ du Grand Prix de F1 d’Espagne 2024
NEXT Nathan Géraud et Tom Combourieu de retour de France