Murat Yakin confie ses certitudes et ses doutes avant sa liste

Murat Yakin confie ses certitudes et ses doutes avant sa liste
Descriptive text here

Qui jouera à la pointe de l’attaque de l’équipe suisse lors de l’Euro en Allemagne ? L’entraîneur Murat Yakin a confié ses certitudes et ses doutes concernant secteur offensif à Keystone-ATS, une semaine avant de dévoiler son cadre pour le rendez-vous allemand.

Murat Yakin dévoilera sa sélection pour l’Euro 2024 dans une semaine.

CLÉ DE VOÛTE

Le Championnat d’Europe, dont le match d’ouverture est prévu le 14 juin, approche. Le premier rassemblement de l’équipe suisse est déjà prévu le 27 mai, à Saint-Gall. D’ici là, Murat Yakin aura fait ses choix. « L’encadrement est en place, même si j’ai encore une petite marge de manœuvre, glisse le sélectionneur.

Sa principale préoccupation est l’efficacité offensive. Seuls trois buts ont été marqués lors des cinq derniers matches. Meilleur buteur de la phase de qualification, Zeki Amdouni (6 buts), a connu une saison difficile avec Burnley, perdant sa place de titulaire tant en club qu’en équipe nationale. Derrière lui, on retrouve Renato Steffen et Ruben Vargas, tous deux auteurs de trois buts lors de ces éliminatoires.

Confiance totale en Embolo

En théorie, la situation est simple : Breel Embolo, l’attaquant sur lequel la Nati a toujours pu compter ces dernières années, est de retour sur le terrain. Avec quatre buts lors de ses six dernières sélections, il a permis à l’équipe de remporter des succès significatifs contre l’Espagne, la Tchéquie, le Cameroun et la .

Mais le Bâlois de 27 ans n’a pratiquement pas eu l’occasion de jouer cette saison : après sa rupture des ligaments croisés, il n’a disputé que quatre matches partiels avec Monaco, avec lequel il a pourtant déjà marqué un but.

Murat Yakin est également très clair à ce sujet : il ne peut et ne veut pas se passer d’Embolo. “Breel sera présent à l’Euro”, assure-t-il déjà, à condition bien sûr qu’il ne souffre d’aucun problème physique lors des matches restants.

Dernièrement, Embolo a surtout fait la une des journaux en dehors du terrain. Son nom est apparu dans des procès pour menaces et pour des certificats Covid prétendument falsifiés. Mais le sélectionneur national ne veut pas s’étendre là-dessus : « Ce sont des sujets qui remontent à quelques années », précise Yakin. Embolo a désormais “vieilli et mûri”, glisse-t-il, doutant que le chouchou des supporters puisse désormais être dédaigné : “Dès qu’il marquera son premier but à l’Euro, beaucoup de choses seront oubliées.”

Retour possible de Seferovic

Murat Yakin ne peut cependant pas se permettre de constituer une équipe dépendant de l’efficacité d’un joueur qui a manqué la quasi-totalité de la saison. Le fait que des noms comme Haris Seferovic ou Joël Monteiro aient été soudainement évoqués lors du dernier rassemblement montre à quel point la situation est complexe.

Seferovic n’a cependant obtenu qu’une demi-heure de temps de jeu lors des qualifications, et n’a plus été pris en compte depuis son départ pour les Émirats arabes unis à l’été 2023. Et Monteiro n’a toujours pas le passeport suisse, même si cet obstacle devrait être surmonté très rapidement.

« La porte n’a jamais été fermée pour Haris », confirme Yakin, qui garde un oeil sur lui comme sur les autres sélectionnables. “Nous observons chaque week-end et collectons les données de tous les joueurs.”

Haris Seferovic est en passe de devenir champion avec Al-Wasl, notamment grâce à ses neuf buts inscrits en 21 matches de championnat (quatre autres en Coupe). Mais que valent-ils à ce niveau ? Yakin assure que ces facteurs sont pris en compte dans l’évaluation interne. En revanche, ses 93 sélections et sa connaissance du groupe parlent en sa faveur.

Joël Monteiro (24 ans) n’a visiblement pas la même expérience que le Lucernois. L’attaquant de YB possède néanmoins des qualités que Yakin apprécie. « Il a de bonnes capacités physiques, il est grand et rapide, ce sont des éléments importants pour un attaquant », explique le coach. Et avec douze buts en championnat, Monteiro possède également un bilan statistique appréciable.

“Malheureusement, il s’est maintenant blessé (ndlr : une cheville) à un moment très défavorable”, rappelle Yakin, qui n’aura finalement d’autre choix que de sortir une surprise de son chapeau lors de l’annonce de sa sélection la semaine prochaine à Lausanne.

Granit Xhaka : « J’ai une excellente relation avec Murat Yakin »

Le capitaine de la Nati, Granit Xhaka, revient sur ses propos de l’automne dernier, où il critiquait l’organisation de l’équipe nationale, et évoque sa relation avec l’entraîneur Murat Yakin.

28/02/2024

ATS, par Michael Lehmann

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 45 000 $ à un enseignant harcelé par la mère d’un élève
NEXT Provence Rugby premier, Brive barragiste, Rouen relégué