Inès Reg et son ex-mari Kevin Debonne parlent de leur tournage d’Infaillibles

Inès Reg et son ex-mari Kevin Debonne parlent de leur tournage d’Infaillibles
Inès Reg et son ex-mari Kevin Debonne parlent de leur tournage d’Infaillibles

INTERVIEW CROISÉE – Fraîchement divorcés, les deux comédiens devenus acteurs sont à l’affiche d’une nouvelle comédie policière sur Prime Vidéo, qui sort ce jeudi 20 juin. Ils se sont confiés sur le tournage, leurs futurs projets professionnels et leur relation.

Ce jeudi 20 juin, Inès Reg et Kévin Débonne sont de retour sur Prime Video. Après une comédie romantique, Je te veux toi non plus ils présentent ensemble leur deuxième film (Kevin Debonne est le scénariste). Les infaillibles suit deux policiers complètement opposés : Alia et Hugo. Elle est Marseillaise, sauvage et efficace, lui est parisien, méticuleux mais enchaîne les échecs. Lorsqu’elle arrive à Paris pour une mission, ils forment un duo improbable. Les deux acteurs se sont confiés Magazine télévisé sur leur expérience de tournage et leur relation aujourd’hui.

MAGAZINE TÉLÉ. – Pourquoi avez-vous choisi de faire un film d’action ensemble ?
Kévin DEBONNE. – C’est le genre de film qui permet de faire beaucoup de choses en même temps : s’amuser, jouer, montrer un plus large éventail de jeux et aussi jouer des scènes d’action. C’était une expérience vraiment cool.

Inès REG. – J’ai adoré, vraiment. J’ai adoré être à contre-courant, être un peu moins drôle, un peu moins clown, être dans quelque chose de très sérieux et même d’un peu dur. C’était parfait. On a vraiment touché un peu à tout, en faisant même un virage à 180°, 360° ! (Des rires.)

Lire aussi“Mask Singer” : les salaires incroyables des jurés Kev Adams, Chantal Ladesou, Inès Reg et Laurent Ruquier révélés

Vous êtes-vous plus amusé que lors du tournage de votre précédente comédie romantique ?
KD – Pour moi, ce n’est pas pareil, choisir l’un des deux est impossible, ils sont totalement différents ! J’ai vraiment aimé faire le premier, et celui-ci est plutôt un rêve d’enfant.

IR – Faire du cinéma, faire un film, c’était pour vous un rêve. Mais ce que tu voulais au fond, dans ton cœur de garçon de huit ans, c’était devenir policier. Que ça tire, que tu roules par terre, que tu te caches, que tu roules vite, que tu as le droit et qu’il n’y a pas de radar ! Pour ma part, j’ai aimé les deux aussi, mais j’ai l’impression qu’on a grandi, c’est un film plus mature, plus prêt. Nous vendons quelque chose de complètement différent. Le premier film, on s’est présenté tous les deux, c’était un peu “bonjour c’est nous !” Là, on peut dire que nous sommes des acteurs, et on peut dire que vous êtes un scénariste digne de ce nom.

«Tu as fait de moi ce que je suis aujourd’hui. »

Kevin Debonne to Inès Reg

Vos personnages dans le film sont souvent en conflit et dans la vie vous étiez complètement séparés. Ce tournage a-t-il été une expérience cathartique ?
KD – Il y a nous dans les personnages, bien sûr, même dans la façon dont on les interprète, on met un peu de qui on est dans la vie. Mais quand le film a été écrit, nous n’étions pas dans cet état d’esprit.

IR – J’étais très fier de travailler sur votre projet, je voulais que vous puissiez réaliser tout ce que vous aviez imaginé en écrivant chaque mot. Cela nous a aidés tous les deux à communiquer encore plus.

KD – Nous n’avons pas parlé davantage de ce type de projets.

IR – On a parlé plus, on s’est mieux compris, et…

KD – Et nous avons divorcé ! (Des rires.)

Souhaitez-vous continuer à collaborer sur des projets comme celui-ci, malgré votre divorce ?
KD – Sur ce genre de films, ou d’autres genres d’ailleurs. Collaborer sur tout, oui !

IR- Vraiment, en plus, c’est ce qu’on fait depuis si longtemps qu’on ne pouvait pas tout arrêter du jour au lendemain. Au contraire, pourquoi pas une suite, pourquoi pas un film d’horreur, un thriller…

KD – Vous pouvez jouer un méchant, si vous le souhaitez.

IR – Mon rêve !

Avez-vous l’impression que vous auriez eu une carrière différente sans le soutien de chacun ?
IR – Il n’y a aucun doute, c’est clair. C’est une évidence, nous avons grandi et évolué ensemble.

KD – Au-delà de la carrière, personnellement, je ne serais pas la même personne sans toi. C’est la cerise sur le gâteau de faire ce métier, mais aussi de pouvoir compter sur quelqu’un à vos côtés. Tu as fait de moi ce que je suis aujourd’hui. Je suis reconnaissant pour cela.

IR – Même chose, beau mec ! (Des rires)

“Je pourrais pleurer maintenant!” »

Inès Reg

Vous vous diversifiez tous les deux dans le monde professionnel, entre cinéma et humour, quel environnement préférez-vous ?
IR – Je me concentre plus que jamais sur la scène. Cela fait douze ans que je fais des spectacles, du stand-up, et voilà que je sors d’une tournée complètement folle de trois ans. J’avais un an pour me reposer et écrire un nouveau spectacle, mais je me suis dit « non, tant pis, repose-toi, j’ai 31 ans », et j’ai fait n’importe quoi, quarante-six mille choses… Maintenant, tout me manque tellement. Rien ne vaut la scène, il n’y a pas de débat. Je pourrais pleurer maintenant !

KD – J’ai de plus en plus ce même rapport à la scène. J’aime le spectacle, surtout la partie où les gens sont vraiment devant nous, où nous avons leurs retours directs. Vous ne pouvez pas vous tromper. Au cinéma, j’aime la partie réalisation et écriture. Mais la prochaine étape reste mon show.

IR – Ok, j’ai une question. Si on vous proposait un film incroyable, pourriez-vous arrêter le spectacle pour être dans le film ? Si on vous propose quelque chose comme : “dans ce prochain film… Gilles Lellouche, Pierre Niney… Kevin Debonne !”

KD – Eh bien, nous rembourserons les billets de spectacle !

Vous lancez chacun une émission très prochainement, avez-vous déclaré un « cessez-le-feu » aux blagues sur votre divorce ?
IR – Il n’y a pas vraiment eu de « feu », donc on ne l’arrête pas ! Mais la scène est libre d’expression, c’est « tout en plaisanterie », et là-dessus nous sommes d’accord. On dit ce qu’on veut, c’est drôle et ce sera toujours avec respect et amour. C’est vraiment « une plaisanterie ».

KD – Ah oui ? Moi non. (Rire.) De toute façon, comme nous avons toujours été gentils les uns envers les autres, il n’y aura rien.

REGARDEZ LE FILM SUR PRIME VIDÉO

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Michael J. Fox se produit sur scène avec Coldplay – .