A Cannes, Camille Cottin s’offre un tapis rouge très rare avec son compagnon

A Cannes, Camille Cottin s’offre un tapis rouge très rare avec son compagnon
A Cannes, Camille Cottin s’offre un tapis rouge très rare avec son compagnon

Par SF

Publié
il y a 38 minutes

Benjamin Mahon et sa compagne Camille Cottin sur le tapis rouge du Festival de Cannes avant d’y assister Ouf, l’amour de Gilles Lellouche.
Stéphane Cardinale – Corbis / Corbis via Getty Images

L’actrice de 45 ans est venue avec l’architecte Benjamin Mahon, son compagnon de longue date, ce jeudi 23 mai, pour assister à la projection de J’adore ouf, le nouveau film de Gilles Lellouche présenté en compétition officielle de cette 77ème édition.

Une vague d’amour a déferlé sur Cannes. Présent à la projection de Amour ouf par Gilles Lellouche ce jeudi 23 mai, Camille Cottin a foulé le tapis rouge de la Croisette mais pas seule. La maîtresse des cérémonies d’ouverture et de clôture de la 77e édition du festival est venue accompagner l’architecte Benjamin Mahon, son compagnon de longue date. Un support de choc et surtout une apparition rare sous les flashs des photographes.

Pour l’occasion, l’actrice de 45 ans portait une robe longue et transparente : une pièce de la collection Dior automne-hiver 2024-2025 et signée Maria Grazia Chiuri, la directrice artistique des collections femme de la maison française. Le tout accessoirisé de bijoux Tiffany & Co.

Camille Cottin en robe Dior et bijoux Tiffany & Co sur le tapis rouge de Cannes. (23 mai 2024.)
Getty Images

« data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js” >

Très discrète sur sa vie de famille, Camille Cottin partage la vie de l’architecte Benjamin Mahon depuis 2005. Ensemble, ils ont eu deux enfants : un garçon, Léon Gabriel, né en 2009, et une fille, Anna Paloma, née en août 2015. Devenue une actrice incontournable du cinéma français, et même à Hollywood, l’actrice de 45 ans tente tant bien que mal de préserver sa vie de famille. A Madame Figaro , en avril 2022, elle disait vouloir ralentir le rythme, à la fois pour regarder le travail des autres mais aussi pour s’occuper pleinement de ses enfants. « J’ai parfois tendance à « trop m’inquiéter » à leur sujet, et d’autres fois, je peux complètement lâcher prise. Je m’ajuste en fonction des signaux qu’ils m’envoient. C’est une force de pouvoir établir un dialogue et je crois vraiment au pouvoir des mots avec les enfants.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV vous ne devinerez jamais ce qu’elle mangeait au petit-déjeuner lorsqu’elle était journaliste
NEXT Hommage poignant à Françoise Hardy par son fils Thomas Dutronc sur scène