cette expression de Stéphane Plaza, en route pour la Guadeloupe, provoque une réaction

cette expression de Stéphane Plaza, en route pour la Guadeloupe, provoque une réaction
cette expression de Stéphane Plaza, en route pour la Guadeloupe, provoque une réaction

Comme Christophe Colomb, je navigue sur les vagues pour une nouvelle aventure », écrivait Stéphane Plaza sur Instagram il y a trois jours. Il apparaît à la barre d’un bateau qui l’emmène en Guadeloupe. L’agent immobilier le plus célèbre de France, qui va implanter des franchises de son entreprise en Guadeloupe et en Martinique, a modifié hier son message, retirant cette mention de Christophe Colomb dénoncée notamment par le président du Conseil exécutif de Martinique (chef des services de la collectivité locale), Serge Letchimy, sur X.

Figure du génocide des Amérindiens et des peuples autochtones

L’évocation de ce nom constitue une insulte impardonnable envers notre peuple, Martiniquais et Guadeloupéen. Monsieur Plaza, je vous exhorte à changer de cap, car aucun navire ne devrait chercher à accoster sur des côtes dont il ne respecte pas l’histoire et les peuples. En vous comparant à Christophe Colomb, vous vous identifiez comme un meurtrier et un bourreau, responsable des massacres qui ont activement participé au génocide européen des peuples indigènes et qui ont institué l’esclavage et le trafic sexuel de femmes et d’enfants, certains âgés d’à peine neuf ans. “, il écrit.

Le navigateur génois, longtemps présenté comme le « découvreur de l’Amérique », est désormais souvent considéré comme l’une des figures du génocide des Amérindiens et des peuples indigènes en général. Et dénoncés au même titre que les esclavagistes ou les généraux confédérés durant la guerre civile. Par ailleurs, des dizaines de villes américaines ont remplacé la célébration en octobre du « Columbus Day » – devenu jour férié fédéral en 1937 – par une journée d’hommage aux « peuples autochtones ».

En 2021, la ville de Mexico a même décidé de remplacer la statue de Christophe Colomb par celle d’une femme indigène.

Cette polémique intervient alors que l’animateur de M6 est accusé par deux anciennes compagnes d'”humiliations, menaces, violences verbales et, pour deux d’entre elles, violences physiques”. Stéphane Plaza, qui rejette fermement ces accusations, a été placé sous contrôle judiciaire en attendant son procès cet été. Le patron de la chaîne M6 Nicolas de Tavernost avait indiqué qu’il ne prendrait aucune sanction contre l’un de ses présentateurs stars après qu’une enquête interne n’ait révélé « aucune preuve ».

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cassel dit prendre soin de « mettre (ses) partenaires à l’aise »
NEXT Bilal Hassani fait sensation sur le tapis rouge de « L’Apprenti » avec une tenue des plus originales