Les coulisses de la Légion d’honneur de Thierry Ardisson

Les coulisses de la Légion d’honneur de Thierry Ardisson
Les coulisses de la Légion d’honneur de Thierry Ardisson

NOUS Y ÉTIONS – Jeudi soir, après son déplacement à Bergerac, le chef de l’Etat a remis les insignes de la Légion d’honneur à l’homme en noir mais aussi à Sheila, Vladimir Cosma et Smaïn.

De notre envoyé spécial à l’Élysée,

C’est au volant de sa Porsche Cayenne noire, fenêtre ouverte, que Sheila arrive dans la cour de l’Élysée, tout sourire. La chanteuse a visiblement obtenu une autorisation spéciale pour que son véhicule puisse stationner sur le parking du château. Les autres personnalités décorées, Thierry Ardisson ou encore le compositeur Vladimir Cosma, arrivé en taxi qui a dû s’arrêter devant le portail du 55, rue du Faubourg Saint-Honoré. Dans quelques minutes, ce jeudi 11 avril, tous seront décorés de la Légion d’honneur par Emmanuel Macron .

Je viens vous saluer mais surtout vous féliciter», raconte Smaïn à Thierry Ardisson lorsqu’il le découvre dans la salle des fêtes où se tient la cérémonie collective. L’humoriste fait également partie des artistes à l’honneur, tout comme le calligraphe Mehdi Qotbi, la poète Vénus Khoury-Ghata et le pianiste prodige de 26 ans Alexandre Kantorow. Leurs invités s’installent progressivement dans la salle. On voit les animateurs Michel Drucker et Michel Denisot, l’essayiste Rachel Khan, l’acteur François Cluzet, le patron de C8 Franck Appietto, aux côtés de Sheila. Les patrons de la chaîne Ara Aprikian (TF1), Stéphane Sitbon-Gomez (France 2), Yves Bigot (TV5 Monde), le producteur Philippe Thuillier, l’animateur Hugo Clément, aux côtés de Thierry Ardisson. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et les anciens ministres de la Culture Jack Lang et Rima Abdul-Malak sont également présents. Seule la ministre en exercice, Rachida Dati, est absente de l’événement.

Lire aussi“Pourquoi pas la vache aussi ?” : Cyril Hanouna réagit à la remise de la Légion d’honneur à Thierry Ardisson

La journaliste et intervieweuse de « Sept à Huit », Audrey Crespo-Mara, qui est l’épouse de Thierry Ardisson à la ville, accueille chaque invité sur sa place et veille à leur bonne place. “Je suis ému, je crois que je vais pleurer pendant le discours du président», glisse l’homme en noir à l’un de ses proches.

Tout juste revenu d’un déplacement à Bergerac où il a visité le site Eurenco, une usine de poudre, Emmanuel Macron est apparu sur la scène de la salle des fêtes avec une demi-heure de retard, peu après 19 heures. »Personne sauf Thierry Ardisson ne pourrait réunir autant de talents dans une même salle», s’enthousiasme-t-il devant les sept personnalités décorées avant d’entamer le portrait d’Annie Chancel, plus connue sous le nom de Sheila. Le président, fan de chanson française, le décrit ainsi : «une icône de la musique« . “Ce que Johnny est au rock, tu es au yé-yé et à la variété“, il croit. Lorsque vient le tour de Vladimir Cosma, nous nous concentrons sur les films dans lesquels le compositeur d’origine russe a composé sa musique : Le grand blond avec une chaussure noire, La fête, Rabbin Jacob, Aile ou cuisse. Et cette question existentielle : «Comment peux-tu être Cosma ?», demande le chef de l’Etat avant de résumer : «Être Cosma, c’est être un génie”.

“Plus qu’un animateur de télévision, il est un auteur, un inventeur de concepts, un dénicheur de talents”

Emmanuel Macron à propos de Thierry Ardisson le 11 avril 2024

Thierry Ardisson est la troisième personnalité à l’honneur. “Du 93, rue du Faubourg Saint-Honoré au 55 de la même rue, il y a en effet 50 ans de télé», commence Emmanuel Macron avant d’évoquer son métier d’annonceur et de retracer son parcours télé à travers ses concepts et émissions incontournables : « Première fois », « Double jeu », « Des lunettes noires pour les nuits blanches », « Tout le monde en parle », « Bonjour les Terriens ! »… Sans oublier sa nomination aux Emmy Awards, «le Graal», avec « Hôtel du Temps », une de ses dernières créations.

Lire aussiAlcool et secrets : les coulisses du dîner anniversaire du « 93, Faubourg Saint-Honoré » chez Thierry Ardisson

Passage drôle où le président raconte à la manière d’Ardisson. “Il est capable de dire à Gilbert Bécaud, stupéfait : « Qu’est-ce que ça fait d’avoir deux femmes à la maison ?», poursuit l’animateur de la soirée qui cite également son ex-acolyte Laurent Baffie interpellant «Raymond Barre sur ses réussites féminines à l’Assemblée nationale« . Rires de la salle. Jack Lang dort. Il ne manquait plus à ce discours que la question culte »sucer, c’est tricher ?», demandait Thierry Ardisson à Michel Rocard dans « Tout le monde en parle » en 2001. «Il a eu tellement d’idées en cinquante ans. (…) Plus qu’un animateur de télévision, il est un auteur, un inventeur de concepts, un dénicheur de talents, un pionnier», préfère lister Emmanuel Macron. “Dans une soirée Thierry Ardisson, les meilleurs mots d’esprit sont ceux de Thierry Ardisson“, il ajoute.

Pour conclure, Emmanuel Macron aborde «l’anarchiste», comme aime se décrire Ardisson, rappelant à ce dernier que la Légion d’honneur c’est «une décoration qui fut certes créée par un empereur mais qui épousa la République« .« Parce qu’au fond, vous êtes avant tout une forme d’anarchiste intempestif qui aime la France plus que tout», résume l’homme politique. Sous l’or de la République, Thierry Ardisson a été fait chevalier de la Légion d’honneur. Ne boudant pas son plaisir, l’animateur sera l’un des derniers invités à quitter le palais présidentiel après une traditionnelle photo avec Emmanuel et Brigitte Macron. Et une discussion avec la première dame.

« data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js” >

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV sa plus jeune fille renonce à porter son nom
NEXT Dans ses mémoires, Adriana Karembeu raconte les violences qu’elle a subies de la part de son père