Élection partielle dans Toronto—St. Celui de Paul | Une avancée libérale, mais une issue incertaine

Élection partielle dans Toronto—St. Celui de Paul | Une avancée libérale, mais une issue incertaine
Élection partielle dans Toronto—St. Celui de Paul | Une avancée libérale, mais une issue incertaine

(Ottawa) La candidate du Parti libéral Leslie Church détenait une légère avance lundi soir dans la circonscription de Toronto—St. Celui de Paul. Ce sont des résultats fragmentaires, le décompte des voix ayant été laborieux.



Mis à jour à 00h03



Les résultats du scrutin partiel sont arrivés au compte-goutte, notamment en raison du grand nombre de candidats. Il y en avait 84 au total, dont des dizaines enregistrés comme indépendants pour le Comité du scrutin le plus long, un groupe qui conteste le système électoral actuel.

Au moment de publier ces lignes, vers 23 h 50, la candidate libérale, ancienne chef de cabinet des ministres Mélanie Joly et Chrystia Freeland, devançait son adversaire conservateur Don Stewart, issu du monde financier, d’un peu moins de 700 votes, avec environ 43% des bulletins comptés.

La circonscription de Toronto—St. Paul’s, fief libéral depuis 1993, était représenté à Ottawa par Carolyn Bennett depuis 1997. Hormis une victoire plus serrée en 2011 (8,2%), l’ancienne ministre s’en est toujours très bien tirée, avec des marges oscillant entre 23,8% (2008) et 38%. % (2004).

En janvier dernier, Justin Trudeau a nommé son ambassadrice du Canada au Danemark, puisqu’elle n’entendait pas briguer un mandat aux prochaines élections fédérales – d’où l’élection partielle qui a donné des sueurs froides aux libéraux.

Prochain rendez-vous : Montréal

Un autre test attend le Parti libéral au cours des prochains mois, alors qu’une élection partielle aura lieu dans la circonscription de LaSalle—Émard—Verdun, vacante depuis la démission de l’ancien ministre de la Justice David Lametti en février dernier.

L’investiture libérale n’a pas encore eu lieu ; quelques prétendants sont en lice.

Chez les néo-démocrates, le conseiller municipal indépendant Craig Sauvé a été choisi comme porte-drapeau. Il doit également faire un bain de foule sur la rue Wellington aux côtés du chef Jagmeet Singh et du chef adjoint Alexandre Boulerice ce mardi.

C’est peut-être plus facile ici que dans Toronto—St. Paul’s, spécialiste des études de projets Philippe J. Fournier, du site 338Canada. « Le vote est partagé. Le NPD et le Bloc devraient facilement avoir 20 % chacun, pour que les libéraux puissent gagner avec 36 % des voix, par exemple », dit-il.

La date de l’élection partielle dans LaSalle—Émard—Verdun doit être annoncée au plus tard le 30 juillet. Le vote doit avoir lieu un lundi, au moins 36 jours et au plus tard 50 jours après le déclenchement de l’élection partielle, selon les règles d’Élections Canada. .

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Benoît-Olivier Groulx à Laval : le scénario parfait