Et si le CH y allait avec un défenseur au cinquième rang ? – .

Tout le monde s’attend à ce que le Canadien repêche un attaquant avec le cinquième choix au total. Faut-il alors totalement exclure que ce soit plutôt un défenseur qui ait endossé l’uniforme bleu, blanc et rouge le 28 juin dernier ? Probablement pas.

Après tout, la cuvée 2024 est connue depuis un moment pour être celle des défenseurs alors que six d’entre eux pourraient être repêchés parmi les 10 ou 12 premiers.

Et même si Kent Hughes a mentionné que son objectif durant l’été était d’améliorer l’aspect offensif de son équipe, rien n’indique que l’attaque ne peut parfois venir… de la défense !

Voici les six meilleurs défenseurs de la cuvée 2024 selon les recruteurs et ce qu’ils pourraient apporter au Canadien.

Artyom Levshunov

Crédit photo : Photo fournie par MSU Spartans

Le nom de Levshunov est inclus ici même si les chances qu’il glisse à la cinquième place sont plutôt minces. Plusieurs s’attendent à ce qu’il soit le deuxième choix des Blackhawks de Chicago et, si les Hawks choisissaient un autre joueur, il y a fort à parier que les Ducks ne le laisseraient pas glisser plus loin.

Levshunov est un arrière biélorusse qui a fait le saut en Amérique du Nord il y a deux ans pour le hockey. On voit en lui le potentiel d’un défenseur offensif qui, avec un peu de cirage, saura se montrer efficace dans toutes les situations.

Le rôle qu’il pourrait jouer avec le CH : partenaire idéal pour Kaiden Guhle et quart-arrière en avantage numérique

Anton Silayev

Crédit photo : Photo fournie par Torpedo de Nijni Novgorod

Silayev est intrigant car il mesure 6’7″ et patine comme s’il mesurait 5’11 ! Le potentiel offensif reste flou dans son cas, mais les plus optimistes voient en lui le potentiel d’un futur Zdeno Chara.

Il a passé la saison dernière dans la KHL, où il a enregistré 11 points en 68 matchs avec le Torpedo de Nijni Novgorod.

Le rôle qu’il pourrait jouer avec le CH : un complément parfait à David Reinbacher dans ce qui pourrait être la meilleure paire de l’équipe

Sam Dickinson

Crédit photo : Photo fournie par Luke Durda / OHL Images

Dickinson a gagné beaucoup de points lors du tournoi de la Coupe Memorial, où il a été une véritable force dans tous les aspects du jeu pour les Knights de London. Dickinson a explosé offensivement la saison dernière avec 70 points en 68 matchs.

Certains voient trop de similitudes avec le style prôné par Kaiden Guhle à Montréal, mais le CH aurait dîné avec lui à Buffalo, lors du camp d’évaluation de la LNH. À 6’3″ et 194 lbs, il a également le physique pour le poste.

Le rôle qu’il pourrait jouer avec le CH : un défenseur qui peut jouer entre 25 et 30 minutes par match, et pourquoi pas à la gauche de son ancien coéquipier avec les Knights, Logan Mailloux ?

Zeev Buium

Crédit photo : Getty Images via AFP

En voici un qui aiderait assurément le côté offensif du CH. Le garde de 6 pieds et 183 livres a marqué 50 points en 42 matchs la saison dernière avec l’Université de Denver dans la NCAA.

À son plein potentiel, beaucoup le voient comme un quart-arrière en avantage numérique et un défenseur qui peut contribuer offensivement sans être une nuisance dans la zone défensive.

Le rôle qu’il pourrait jouer avec le CH : un rôle de quart-arrière lors du premier jeu de puissance et une menace pour Lane Hutson dans ce type de rôle.

Zayne Parekh

Zayne Parekh de l'Esprit Saginaw. Photo de Natalie Shaver/OHL Images

Crédit photo : Photo OHL Images

Les chiffres de Zayne Parekh la saison dernière ne mentent pas : 96 points, dont 33 buts, en 66 matchs. On vous rappelle qu’il est défenseur !

Bien sûr, il a ses défauts, mais ses compétences offensives sont d’élite. Certains dépisteurs croient que s’il parvient à combler certaines lacunes défensives, le défenseur de 6 pieds et 181 livres pourrait avoir un impact offensif similaire à celui qu’Erik Karlsson a eu dans la LNH.

Le rôle qu’il pourrait jouer avec le CH : quarterback offensif, défenseur qui fera des dégâts sur la première vague du jeu de puissance mais qui aura besoin d’un partenaire stable à cinq contre cinq.

Carter Yakemchuk

Crédit photo : Photo fournie par Jenn Pierce / Calgary Hitmen

On parle un peu moins de lui que des cinq autres, mais Carter Yakemchuk reste un espoir de très haut niveau. Un défenseur droitier de 6’3″ et 194 lb qui a marqué 30 buts et 71 points en 60 matchs la saison dernière ne manquera pas d’intriguer les équipes de la LNH !

Toutefois, certains recruteurs le trouvent un peu nonchalant et ses carences défensives en inquiètent certains. On ne peut cependant pas nier le potentiel offensif. Il est parfois comparé à Brent Burns.

Le rôle qu’il pourrait jouer avec le CH : défenseur offensif et menace en avantage numérique.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Benoît-Olivier Groulx à Laval : le scénario parfait