Gabriel Nadeau-Dubois remporte un premier tour

Gabriel Nadeau-Dubois remporte un premier tour
Gabriel Nadeau-Dubois remporte un premier tour

Après quelques déchirements internes et beaucoup de confusion, la Déclaration du Saguenay, chère à Gabriel Nadeau-Dubois, est en voie d’être adoptée par les membres de Québec solidaire. Le co-porte-parole peut s’en servir comme d’une prise de position politique pour préparer la prochaine campagne électorale.

Après des heures de débat, les membres ont finalement accepté de voter la Déclaration du Saguenay afin qu’elle puisse être utilisée par les élus solidaires. Deux des trois blocs ont été adoptés samedi avant l’ajournement des travaux.

«Nous travaillerons ensemble», a déclaré André Frappier, ancien porte-parole de QS, après avoir contesté la manière et la forme dans lesquelles le document avait été imposé aux députés.

Rappelons que des membres, dont Amir Khadir, ont publié une lettre demandant que cette déclaration ne devienne pas la base d’un nouveau programme QS.

Samedi, certains d’entre eux ont même souhaité qu’il s’agisse d’un simple « rapport » sur les conclusions de la tournée des régions, réalisée par les élus l’an dernier.

Ils se sont opposés à une utilisation politique du document, arguant de contradictions avec le programme du parti.

La tension est montée dans la salle et Gabriel Nadeau-Dubois a failli perdre son pari. Mais à la dernière seconde, les opposants se sont ralliés, ne voulant pas que le parti de gauche se déchire.

Vote sur la Déclaration du Saguenay au Conseil national du Québec solidaire au Cégep de Jonquière.

Nicolas Lachance

“Nous ne sommes pas là pour nous déchirer avec des buts comme celui-là […] Nous avons constaté que ce n’était pas la bonne façon de procéder, mais nous retirons le recours au Règlement. On va s’en sortir, on va faire le travail et on ne veut pas se diviser sur des sujets comme ça», a indiqué André Frappier, sous les applaudissements nourris de la solidarité rassemblée au Cégep de Jonquière ce week-end pour le Conseil National.

changer les choses

À la suite de la démission d’Émilise Lessard-Terrien, Gabriel Nadeau-Dubois (GND) souhaitait que son parti soit plus « pragmatique » et devienne « un parti de gouvernement ».

Pour prendre le pouvoir, il a affirmé que la formation devrait « changer les choses » et « faire des choix ». Pour y parvenir, de nouvelles positions du parti ont dû être prises lors du Conseil national de mai, a-t-il souligné.

“Pour que nous retroussions nos manches après les résultats de 2022 et que nous ayons une offre politique plus convaincante pour 2026”, a-t-il déclaré.

Ces positions se retrouvent dans la Déclaration du Saguenay, un document qui élabore des lignes directrices pour la conquête des régions.

La déclaration « vise à s’enraciner dans les régions » et les « banlieues », tout en préservant ses acquis dans les grands centres, a déclaré la co-porte-parole par intérim, Christine Labrie.

Grâce à ce discours plus pragmatique, la formation espère aussi se débarrasser de son image stéréotypée moralisatrice qui lui colle à la peau.

Le troisième et dernier bloc de la déclaration sera voté dimanche matin. Les membres voteront également sur la refonte du programme de formation.

Par ailleurs, le choix de la nouvelle co-porte-parole de Québec solidaire, qui succédera à Émilise Lessard-Terrien, aura lieu au cours de la fin de semaine du 15 au 17 novembre 2024. Les membres ont refusé de suspendre les règlements pour permettre une option différente qui aurait eu lieu au printemps 2025.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Pronostic gratuit du PRIX DE LA VILLE DU TOUQUET – .
NEXT MR et Engagés confirment l’intention de réduire les droits de succession