Kiev affirme avoir frappé une raffinerie russe située à 500 km de sa frontière

Le site avait déjà été la cible d’une attaque de drone le 13 mars.

Publié le 05/01/2024 12:54

Temps de lecture : 1 min

type="image/avif">>>>
Un drone ukrainien survole le ciel de la région de Donetsk, le 29 avril 2024. (Génia SAVILOV / AFP)

L’Ukraine mène régulièrement des attaques ou des sabotages contre des usines, des chemins de fer ou des raffineries sur le territoire russe. Mais il est rare qu’une grève touche des infrastructures aussi loin de la frontière. Or, c’est bien une raffinerie, dans la région de Riazan, à près de 500 kilomètres de la frontière, qui a été visée par une attaque de drone dans la nuit du mardi 30 avril à mercredi.Mardi 1er mai. Sur les images diffusées par les chaînes russes Telegram, dont Baza, on peut voir des flammes.

L’oblast de Riazan a été attaqué par un véhicule aérien sans pilote. Selon les informations préliminaires, il n’y a pas eu de victimes, une enquête est en cours.confirmé le Télégramme le gouverneur régional Pavel Malkov.

Selon l’agence de presse ukrainienne Ukrinform, qui cite des sources proches des services spéciaux, l’opération a été menée par la Direction principale du renseignement du ministère ukrainien de la Défense (HUR).

Cette nouvelle attaque intervient sur fond de tensions avec Washington qui a critiqué ces derniers mois, selon les médias, les frappes de Kiev contre des installations énergétiques situées sur le sol russe et lui a demandé d’y mettre un terme. Exploitée par la compagnie pétrolière russe Rosneft, la raffinerie de Riazan, située à environ 190 km au sud-est de Moscou, avait déjà été la cible d’une attaque de drone le 13 mars.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Combien ça coûte de jouer la finale de la Ligue des Champions ? – .
NEXT Protection du caribou des forêts et des montagnes