Après des négociations avec le Maroc, Adidas lance une collection de t-shirts inspirés de son héritage

Après des négociations avec le Maroc, Adidas lance une collection de t-shirts inspirés de son héritage
Descriptive text here

Adidas lance une nouvelle collection de t-shirts au style marocain. Crédit : DR

Une nouvelle collection de t-shirts à la touche marocaine a été lancée mercredi à Rabat, dans le cadre d’une convention conclue entre le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication et la société Adidas.

Cette initiative vise à rendre hommage aux artisans marocains et à reconnaître la richesse du patrimoine culturel marocain, face aux tentatives de piratage de ce patrimoine, indique un communiqué du ministère.

Les négociations avec Adidas ont abouti à la création d’une collection de t-shirts portant les noms de villes marocaines et mettant en avant l’histoire artistique du Royaume, avec un hommage particulier aux artisans traditionnels.

En effet, un groupe de femmes issues de coopératives artisanales traditionnelles participera à cette initiative, et lors de la prochaine étape, les t-shirts seront décorés de motifs tarz rbati et Boucherouit, précise la même Source, notant que les t-shirts à l’effigie du patrimoine et de l’architecture Les peintures du Maroc seront mises en vente demain dans les magasins Adidas au Maroc et seront ensuite étendues aux autres magasins de la marque à travers le monde.

A noter que cette collecte est le résultat d’un accord juridique conclu entre le ministère de la Culture et la société Adidas, après des mois de négociations, aux termes duquel un groupe de coopératives et d’artisans marocains bénéficiera d’avantages financiers. en échange de leur contribution à la conception des t-shirts, conclut le communiqué.

Pour rappel, en septembre 2022, face à l’utilisation de motifs zellige pour la conception d’une tenue sportive algérienne, le ministère en charge de la Culture avait décidé de réagir officiellement en mettant en demeure, par l’intermédiaire d’un avocat, l’équipementier Adidas pour cause de appropriation culturelle.

En mai dernier, les représentants de la marque Adidas ont été reçus par Mehdi Bensaid, ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, pour l’informer de la décision de leur groupe, “en signe de réconciliation”, selon -, de s’engager dans la création d’une importante collection de t-shirts made in Adidas, qui seront imprégnés des symboles des quatre villes impériales du Maroc (Rabat, Fès, Meknès, Marrakech). Une autre série graphique de cette même collection dédiée au Maroc devait se concentrer sur les imprimés de produits artisanaux comme le soi-disant tarz rbati couture ou le tapis boucharouite.

Houda Fadgi, directrice générale d’Adidas Maroc, avait affirmé que son entreprise, en fabriquant le maillot algérien contesté qui tirait ses motifs de l’art du zellige marocain, n’avait pas du tout “l’intention d’offenser le public marocain”.

Elle a promis de « promouvoir la culture marocaine avec Yassine Mourabit, un designer marocain très apprécié du public marocain » et faire appel aux coopératives et au savoir-faire marocain.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusion interdites (photocopies, intranet, web, messagerie, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV De mystérieux signes apparaissent à Rivière-du-Moulin
NEXT une clinique de santé multidisciplinaire pour les jeunes familles